AccueilA découvrir : critiquesPolars : les avis sur...

Polars : les avis sur...

 

Un avion sans elle (Michel Bussi)

note: 4un avion sans elle STEPHANIE - 15 avril 2018

Fidèle à Michel Bussi, bonne intrigue jusqu'au bout !

Emma dans la nuit (Wendy Walker)

note: 5Qu'est il arrivé aux soeurs Tanner ? Lila, bibliothécaire - 10 avril 2018

Emma 17 ans et Cass 15 ans, deux sœurs disparaissent sans laisser de traces. Enlèvement ? Fugue ? Trois ans plus tard, Cass revient dans sa famille, seule. Elle raconte ce qu’elle et Emma ont subi durant trois ans sur une mystérieuse île. Mais est-ce la vérité ? Pour le Dr Abigail Winter qui suit cette affaire, elle se doute que derrière les mots de Cass se cache autre chose, beaucoup plus compliqué que la disparition des deux sœurs. Peut-être que la vérité se cache derrière l'apparence de la famille unie et parfaite. Cette histoire est plus complexe et noire que ce que j'’avais imaginée au début. Pas à pas, sans précipitation, au fur et à mesure que les protagonistes livrent leur personnalité, que les liens familiaux se mettent en place, la vérité finira peut-être par éclater.
J’ai beaucoup aimé ce roman, tant dans sa construction, son style dynamique, que dans l’originalité de son scénario. Jusqu’à la dernière page l’histoire reste captivante.

Une enquête du commissaire aux morts étranges
Le moine et le singe-roi (Olivier Barde-Cabuçon)

note: 1Ressemble trop à une copie de parot ALINE - 16 mars 2018

1ère lecture de cette série pour moi, mais je suis fan des livres de parot qui se situent à la même époque, la comparaison est peu flatteuse et je trouve même l'ecriture décevante, l'intrigue ne me laissera pas beaucoup de souvenirs, je ne continuerai pas la lecture d'autres romans avec ces personnages.

Un employé modèle (Paul Cleave)

note: 5Excellente lecture Océane - 7 mars 2018

J'ai beaucoup apprécié cette lecture où on se retrouve dans la tête d'un tueur en série. Le fait que le héros soit un tueur (et psychopathe aussi accessoirement) n'est pas banal pour moi, et j'ai adoré l'idée !
Par contre, cette lecture est à éviter si vous n'êtes pas fan de l'humour noir, car le roman en est plein.

"Millénium" n° 1
Les hommes qui n'aimaient pas les femmes (Stieg Larsson)

note: 1Déçue Océane - 27 février 2018

J'avais entendu beaucoup de bien sur ce livre et sur le film (si je dois être vraiment honnête, je dirais surtout que j'ai lu beaucoup de bien sur le livre. En effet, mon entourage ne m'a parlé que du film...)
Enfin bref, je me suis décidée à lire ce livre en étant assez sûr de mon choix. Certaine même, que ce roman allait me plaire ! Et au final, je me retrouve avec une déception énorme...
Je me suis ennuyée tout au long de la lecture, le rythme est extrêmement lent. Et l'intrigue met beaucoup de temps à se mettre en place (beaucoup trop à mon goût en tout cas. De mémoire il me semble qu'il faut une bonne centaine de pages pour que tout le contexte soit expliqué et que l'intrigue soit lancée). Et lorsque ça devient enfin intéressant (à 150 pages de la fin environ), tout s'enchaîne très vite (presque trop vite même, puisqu'en une cinquantaine de pages l'enquête avance d'un coup, la solution est trouvée, tout est expliqué). Par rapport au reste du récit ça m'a laissée une impression de bâclée...
Et puis, lorsque l'enquête est résolue, il reste encore une petite centaines de pages (ou un peu moins), et là on repart sur un rythme extrêmement lent pour expliquer ce que deviennent les différents personnages.
En tout cas, ce premier tome ne m'a pas du tout donné envie de lire les suivants...
Mais ce n'est que mon avis personnel bien sûr !

Millénium n° 5
La fille qui rendait coup pour coup (David Lagercrantz)

note: 2Déception Lila, bibliothécaire - 18 janvier 2018

J'ai lu et aimé la trilogie Millenium de Stieg Larsson.Alors même si les nouveaux Millénium n’ont pas la force des premiers, j’ai continué à les lire. J’avais bien aimé le T4. Evidemment j’ai lu celui-ci. Dans le T4, Lisbeth sauve la vie d’un enfant de manière peu orthodoxe et elle se retrouve en prison. Comme d’habitude plusieurs enquêtes : des révélations sur l’enfance de Lisbeth, une jeune fille qui a tué son frère, des jumeaux séparés à la naissance…
J'ai trouvé l'histoire mal ficelée, les personnages secondaires caricaturaux... Moins politique, plus convenu cet opus manque de souffle, de rythme. La seule qui s’en sort bien c’est Lisbeth !

La fille d'avant (J.P. Delaney)

note: 4Passé-présent CATHERINE - 14 janvier 2018

Idée du roman très bonne et très bien traitée : Deux jeunes femmes brisées par un vécu traumatisant, locataires du même appartement, physiquement identiques, vivent leur même histoire à deux périodes différentes. Très bien raconté, ce va-et-vient régulier entre passé-présent n'est vraiment pas difficile à suivre car les chapitres sont très cours. Ce livre se lit donc bien. L'intrigue vous emmène dans l'univers d'un architecte psychorigide où la technologie est très présente ou trop présente... Mais, que cherche cet homme en imposant ce style de vie à ses locataires ? Et pourquoi son passé cache 2 décès accidentels, puis 3 ?
Très bon roman

Double piège (Harlan Coben)

note: 4Addictif ! CATHERINE - 14 janvier 2018

Dès les premières pages on veut savoir la suite. Mais qui, dans l'environnement de cette veuve, qui a déjà perdu une sœur, est coupable ? Le mari de sa défunte sœur qui semble si désœuvré... Cette belle-famille si fortunée grâce à sa réussite avec cette belle-mère psychiatre... Cette bonne copine qui lui veut du bien... Cette belle-sœur qui semble n'avoir pas toute sa tête... Et ce beau-frère si discret... Et ce flic qui semble recevoir de l'argent... Et elle, finalement si près du lieu de l'attaque.... ?
Addictif dès la 3eme page jusqu'à la dernière.

Babylone Vegas (José Luis Muñoz)

note: 3Le côté obscur de Las Vegas BENOIT - 30 novembre 2017

Une plongée étouffante dans le monde du jeu, de son addiction et des "travers" humains...tourbillonnant à l'image de la ville !

Purgatoire des innocents (Karine Giebel)

note: 5Prenant ! Des scènes de dingue ! CATHERINE - 1 novembre 2017

Vous voulez un dégénéré ? Un tueur en série qui impose son mode d'existence ?
Vous retrouver dans une situation tellement déstabilisante qu'il vous faudra poser ce livre une minute pour reprendre vos esprits ?
Alors ce livre est fait pour vous.
Vous vous demanderez jusqu'au dernières pages : "mais comment tout cela va-t-il finir ?"
Et, vous verrez...

Assurance sur la mort (James Mallahan Cain)

note: 5Une mécanique implacable LOIC - 31 octobre 2017

Un excellent roman policier qui ne se perd pas en états d'âmes ni en digressions.

Opération Napoléon (Arnaldur Indriðason)

note: 3Changement complet de registre LOIC - 26 octobre 2017

Arnaldur change ici complètement de style d'histoire pour donner dans les opérations militaires secrètes, du coup c'est un peu décevant pour les fans de ses romans policiers habituels, mais ça reste quand même un livre agréable à lire bien qu'un peu invraisemblable.

Conspiration (Éric Giacometti)

note: 2Roman de gare LOIC - 10 septembre 2017

Vaguement inspiré des "Rivières pourpres" ou du "Da Vinci Code", une pâle imitation à lire pour passer le temps en attendant le train. Procédé de plus en plus à la mode semble-t-il, deux histoires distinctes sont racontées en alternance à chaque chapitre. On comprend vite comment les lire de façon plus simple.

Les vacances de Mma Ramotswe (Alexander McCall Smith)

note: 1Ennuyeux LOIC - 10 septembre 2017

Pas bien vu ce qu'il y avait de policier là-dedans, il ne se passe absolument rien, ce n'est que du babillage puéril. L'auteur prétend sans doute retranscrire la mentalité des noirs du Botswana, mais il n'est lui-même ni noir ni Botswanais...

Quand sort la recluse (Fred Vargas)

note: 5Un retour tant attendu... Lila, bibliothécaire - 1 août 2017

Le commissaire Adamsberg et son équipe sont enfin de retour. Une sombre histoire de morsure d’araignée intrigue le commissaire et une partie de son équipe. La recluse nom de l’araignée qui vit cachée est coupable de plusieurs morts, pour la plupart des personnes âgées. Meurtres ou pas ? C’est ce que le commissaire va tenter d’élucider. L'esprit aiguisé du commissaire et sa légendaire intuition ne lui épargneront pas les égarements et les fausses pistes. Vargas fait du Vargas. Mais c'est tellement bien.

La mort avec précision (Kōtarō Isaka)

note: 4Original Kaeru - 29 juillet 2017

Ce roman met en scène un dieu de la Mort et ses visites sont un prétexte à rencontrer de nombreux personnages et à tomber sur des situations très différentes. Par ce biais, l'auteur aborde avec subtilité les questions de vie et de mort ansi que les sens qu'on peut leur donner...

Le lagon noir (Arnaldur Indriðason)

note: 4Valeur sûre LOIC - 19 juillet 2017

Bien, comme d'habitude avec Arnaldur. Une valeur sûre du roman policier.

Le bourreau de Gaudí (Aro Sáinz de la Maza)

note: 4Bien mais trop long LOIC - 13 juillet 2017

L'auteur aurait pu économiser 200 pages d'états d'âmes de ce policier névrosé et dépressif, ce qui aurait permis de transporter plus facilement cette brique de plus de 600 pages dans la salle d'attente du médecin.
L'action progresse très (trop) lentement dans la première moitié, puis ça s'anime enfin.

Le casse (Janet Evanovich)

note: 3Divertissant Caro, bibliothécaire - 31 mai 2017

A la manière d'un film Hollywoodien, ce roman mets en scène un charmant escroc et une teigneuse agente du FBI, dans une intrigue certes peu réaliste mais pleine de rebondissements. Un bon p'tit roman à lire sur la plage pour sourire et se détendre.

Les nuits de Reykjavik (Arnaldur Indriðason)

note: 3La toute première enquête d'Erlendur jeune LOIC - 30 mai 2017

Erlendur jeune et simple flic de base en uniforme mène une enquête personnelle en toute illégalité dans le milieu des clochards de Reykjavik.

Le duel (Arnaldur Indriðason)

note: 4Typiquement Arnaldurien LOIC - 23 mai 2017

Avec Arnaldur, on a toujours 3 constantes dans ses bouquins :
- on découvre le crime dès les premières lignes, on entre directement dans le vif du sujet (c'est le cas de le dire);
- il y a toujours une histoire humaine douloureuse, mais avec des acteurs forts et raisonnables;
- et on pénètre toujours un milieu qu'on n'a aucune raison de connaître a priori.
C'est une fois de plus le cas dans ce livre.

Dans les bois (Harlan Coben)

note: 4Permet de passer de bons moments LOIC - 29 avril 2017

Pas le chef d'oeuvre du siècle, mais un bon polar qui se lit avec plaisir, à l'intrigue compliquée à souhait, mais où les nombreuses pièces du puzzle finissent par s'assembler petit à petit, à la surprise du lecteur.

Bettý (Arnaldur Indriðason)

note: 3Bien fait, bien qu'un peu invraisemblable LOIC - 31 mars 2017

Ici les personnages récurrents des romans d'Arnaldur (Erlendur, Elinborg, Sigurdur Oli) n'apparaissent pas, c'est directement le personnage principal qui raconte son histoire. L'intrigue, bien qu'assez invraisemblable, réserve son lot de coups de théâtre.

Fractures (Franck Thilliez)

note: 5Un thriller passionnant que l’on ne lâche pas Nathalie bibliothécaire - 23 mars 2017

Alice Dehaene est une jeune fille de 25 ans qui souffre de problèmes psychologiques. Consciente de ses troubles, elle suit, depuis un an, une thérapie auprès du Dr Luc Graham. Ce dernier semble être sur la bonne voie pour trouver ce qui perturbe Alice. Malheureusement, lors de la séance, la vue de certaines images violentes provoque chez la patiente un tel bouleversement qu’elle s’enfuit. Le choc va d’ailleurs être si violent qu’Alice va oublier ce qu’elle a fait durant les 48 heures qui ont suivi la séance. Etrangement, c’est durant ce même laps de temps que son père va tenter de se suicider, qu’un homme catatonique va être retrouvé enveloppé dans une couverture sur laquelle se trouve du sang d’Alice, quelques morts s’accumulent…
Y-a-t ’-il un lien entre ces événements et Alice ?
Un thriller passionnant que l’on ne lâche pas et qui révèle un auteur à l’imagination débordante.

Derrière les portes (B.A. Paris)

note: 5Les apparences sont parfois trompeuses! KAREN - 25 février 2017

Les apparences sont parfois trompeuses. C'est ce qu'on comprend Dans ce livre qui Nous amene sérieusement à Nous poser des questions sur les gens autour de Nous.Très Bien écrit, Ce livre Nous tient en haleine jusqu'au bout.Je recommande!

Le quatuor de Los Angeles. n° 3
L.A. confidential (James Ellroy)

note: 4Le roman noir américain par excellence LOIC - 19 janvier 2017

Avoir déjà vu l'excellent film tiré de ce roman facilite grandement la lecture de cette intrigue compliquée à souhait, aux innombrables personnages.

Six fourmis blanches (Sandrine Collette)

note: 2Pas inoubliable... LOIC - 19 janvier 2017

Il vaut mieux ne pas avoir lu un Arnaldur juste avant, la comparaison n'est pas flatteuse !
Le procédé artificiel de raconter deux histoires distinctes en alternance à chaque chapitre devient très vite fastidieux. Ce procédé ne parvient pas à rehausser l'intérêt d'un roman peu passionnant.

Un pied au paradis (Ron Rash)

note: 5Passionnant ! Nathalie bibliothécaire - 12 janvier 2017

Dans le comté rural d'Oconee, la sècheresse est à son comble. Les cultures meurent du manque d'eau mais dans cette partie de l'Amérique, cela semble sans importance car toutes ces terres vont disparaître sous peu. La compagnie d'électricité les a rachetées pour créer une retenue d'eau. Ne serait-ce pas le lieu idéal pour commettre un meurtre ? Justement, en entendant le coup de feu et en ne voyant pas son fils revenir, la mère de Holland Winchester est certaine qu'il vient d'être assassiné par le voisin, Billy Holcombe. Pourquoi ? Parce que celui-ci avait la fâcheuse tendance de tourner autour de sa femme. Nous voilà avec un meurtre, le mobile du meurtre, le nom de l'assassin mais il manque le corps. Tour à tour, les 5 personnages de ce roman vont donner leur version des faits, au lecteur d'imaginer où le corps est caché. Le roman est passionnant. L'auteur nous plonge dans un monde violent où les problèmes ont tendance à se régler avec des coups de poing ou de fusil.

Là où les lumières se perdent (David Joyce)

note: 5Captivant Lila, bibliothécaire - 12 janvier 2017

A 18 ans, Jacob a abandonné le lycée et travaille pour son père, baron de la pègre locale. Sa vie est une spirale de violence qui paraît sans fin. Heureusement, il y a Maggie, son amie d’enfance dont il est amoureux depuis toujours. Jacob veut tout quitter, partir avec Maggie, recommencer une autre vie, loin de son père. Mais une bagarre qui tourne mal remet en question son départ et Jacob voit les rares portes de sortie se refermer devant lui.
Au centre de ce roman, il y a un fils et son père, l’héritage familial, la violence, l’amour... Un roman beau, sombre, comme je les aime. Ce bouquin captive, envoûte, capture !

La cité des Jarres (Arnaldur Indriðason)

note: 5Passionnant LOIC - 2 janvier 2017

Passionnant du début à la fin

La théorie Gaïa (Maxime Chattam)

note: 4Bien LARA - 22 décembre 2016

Le début de ce livre étant certes, descriptif et sans action, tout au long de l'histoire, l'action se prolonge dt ça en devient captivant. Il ne faut donc pas laisser tomber dès le premier chapitre !
D'un côté, on a Ben et Peter, frère d'Emma, dans un laboratoire au pied d'une montagne. De l'autre, là où les meilleures choses ses passent avec les scènes des plus tranchants et hérissant les poils, Emma, en compagnie de Tim.
Une intrigue énormément bien mené, il y a toujours ce petit évènement en fin de chapitre qui nous incite à feuilleter le suivant et ainsi de suite, tel un cercle vicieux.
Une fin plutôt différente et dérangeante, tout de même.
A éviter de lire dans le noir !

L'homme à l'envers (Fred Vargas)

note: 5Un roman policier qui vaut de l'or ! LARA - 22 décembre 2016

Un livre à lire absolument ! L'homme à l'envers est une histoire mêlée de suspens et d'intrigue... et on ne s'en lasse pas, bien au contraire ! C'est à toujours plus qu'on s'attend, et on n'est pas déçu.
La base même de l'histoire se forge sur ces loups de Mercantour. Des loups qui tuent des brebis... puis des hommes.
Pour résoudre cette enquête, nous nous mettons aux pas de Lawrence, Camille, Soliman, Le Veilleux et le commissaire Adamsberg.
Avec un esprit de déduction et une logique hors-pair, accompagné de quelques touches d'humeur ici et là, et de la frustration, les personnages essayent tant bien que mal de découvrir cette vérité.
Une fin des plus époustouflantes et la vérité lâchée comme une bombe, une fois fini, on ne s'en sort pas indemne !

Apnée noire (Claire Favan)

note: 5frissons garantis PATRICIA - 17 novembre 2016

A Columbia, Etats-Unis, plusieurs meurtres sont commis. Des femmes, en position de fœtus, sont retrouvées, flottant dans une baignoire. Le psychopathe a été identifié et exécuté. Cependant, des meurtres similaires reprennent…
Ça vous tient en haleine jusqu’au dénouement… Frissons garantis !

De force (Karine Giebel)

note: 5UN GIEBEL PLUS SOFT KAREN - 14 novembre 2016

Super thriller de Karine Giebel. Bien moins noir et plus gentil que c'est précédent mais tout aussi prenant si ce n'est plus.

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit (Celeste Ng)

note: 5Très bonne lecture! Antonin - 8 octobre 2016

Détricote et rembobine les vies de ces personnages construits sur des souffrances, des frustrations et des non-dits et l'infini besoin de plaire à nos parents, d'être aimé d'eux... Forcément nous sommes touchés, ça révieille quelque chose en nous.

La tristesse du samouraï (Víctor del Árbol)

note: 5A savourer ! Giulia bibliothécaire - 18 août 2016

Dans ce polar 40 ans d'histoire d' Espagne défilent. Trois générations se succèdent à travers l'après guerre, le Franquisme, jusqu'au coup d’État du 23 février 1981.
Je suis incapable de faire le résumé de ce récit. Dans ce roman tous les personnages ont une histoire qui est liée à celle des autres. Une matasse complexe, difficile à démêler, surtout qu'on navigue entre deux époques. Moi, lectrice, je me suis souvent accrochée à un fil en le tenant bien pour ne pas le perdre, mais, j'avoue, souvent je me suis égarée et j'ai dû revenir en arrière. Malgré cela, je ne me suis pas ennuyée une seule minute, j'ai trouvé ce polar passionnant et j'admire l'adresse de l'auteur pour manœuvrer tous les fils de l'histoire pendant ces 500 pages.
« La tristesse du Samouraïs » est un polar à savourer par petits épisodes comme dans une série télévisée !

Rêver (Franck Thilliez)

note: 5REVER virginie - 12 août 2016

Un seul mot : diabolique

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit (Celeste Ng)

note: 5Un suspens impeccable du début à la fin ! Lila, bibliothécaire - 9 août 2016

Etats-Unis en 1977. James, le père, immigrant chinois devenu professeur d'université, a rencontré Marilyn en 1957 dans une classe où il enseignait la culture américaine. Marilyn rêvait de devenir médecin, mais à l'époque, et selon sa mère, il fallait mieux qu'elle soit une parfaite femme au foyer mais certainement pas avec un Asiatique. Alors qu'elle se découvre enceinte de Nathan, son premier enfant, elle renonce à contrecœur à ses études et se marie avec James au grand désespoir de sa mère. Plusieurs années plus tard, Lydia, la seconde des trois enfants de Marilyn et James, disparaît noyée dans un lac proche de chez elle. Meurtre? Suicide? Accident? Un roman complexe et fascinant, écrit avec beaucoup de finesse et qui traite aussi bien des illusions perdues, de la famille et des non-dits, de la détresse adolescente et de l'héritage qu'on lègue malgré soi. C’est un roman envoûtant, le premier de Celeste Ng, qui ne laisse pas indifférent, qui fait réfléchir au poids du passé et de la famille sur le destin d'une adolescente ordinaire…Un roman au suspense impeccable du début à la fin.

A vol d'oiseau (Craig Johnson)

note: 5Dépaysant ! Nathalie bibliothécaire - 5 juillet 2016

Le shérif Walt Longmire a la lourde tâche avec son ami Henri Standing Bears d’organiser le mariage de sa fille qui doit avoir lieu dans quelques jours. Alors qu’ils cherchent le lieu qui convient le mieux pour le mariage, les deux hommes assistent à la chute du haut d’une falaise d’une jeune Amérindienne. Ils ne peuvent malheureusement rien faire pour elle mais, non loin d’elle, ils retrouvent un bébé qui lui a survécu. Etant sur la réserve indienne, le shérif ne peut rien faire. L’affaire est confiée à la nouvelle chef de la police indienne, Lolo Long, qui vient de rentrer d’Irak et dont les méthodes sont davantage proches du cow-boy que du représentant de la loi. Très vite, dans l’enquête, la chef Long et Longmire comprennent qu’il s’agit d’un meurtre et non pas d’un suicide. Surtout lorsque le principal suspect est retrouvé mort. L’enquête s’avère difficile car, le FBI débarquant fournit des preuves peu fiables et étranges aux yeux de Walt Longmire. Pourquoi ?
Quel est l’intérêt du FBI ? L’enquête est rendue également difficile par l’arrivée de la mariée et de sa belle-mère. Humour et aventure caractérisent ce roman.

Rêver (Franck Thilliez)

note: 5Vous ne verrez plus vos réves de la même façon! KAREN - 4 juillet 2016

Fan de cet auteur, j'ai lu la majorité de ses livres, j'ai été encore plus subjugué par celui-ci. Il se démarque de tous les autres. Attention cependant il est difficile à lire, les chapitres ne se déroulant pas dans l'ordre chronologique. A la fin petit jeu de piste pour pouvoir accéder au chapitre 57 manquant. Un plaisir et un véritable coup de maître!

Le temps est assassin (Michel Bussi)

note: 1Bussi un excellent auteur Ariane, bibliothécaire - 7 juin 2016

Par un après-midi d’été la famille Idrissi en vacances dans la famille Corse, prend la route. Lacets, épingles… la voiture loupe un virage et vole dans le vide, tuant le père, la mère et le frère. Seule Clothilde survit.
27 ans plus tard, Clothilde revient en pèlerinage accompagnée de son mari et de sa fille.
Une lettre lui parvient… Une lettre de sa mère.
Michel Bussi, est un auteur qui cultive les prix littéraires, et c’est justifié… dans ce dernier polar l’intrigue ne nous lâche pas, les rebondissements nous ballottent et nous mènent jusqu’au bout de la lecture sans repos. Un excellent auteur.

Purgatoire des innocents (Karine Giebel)

note: 4Ames sensibles s'abstenir! KAREN - 1 juin 2016

J'ai l'habitude de lire des thrillers mais celui-ci est particulièrement noir, dur, dérangeant. Certains passages peuvent être difficile à lire. ça reste néanmoins un très bon thriller. La psychologie des personnages est très cohérente. Cet auteur me surprend à chaque fois.

Le dernier témoin (Sŏngjong Kim)

note: 4Une enquête en Corée du Nord Lila, bibliothécaire - 26 mai 2016

Corée du Sud, janvier 1972, un homme condamné à mort sort de prison, sa libération n'intéresse personne. Un an plus tard, le cadavre d’un homme est retrouvé, l’inspecteur O Pyongho est chargé de l’affaire. Quel est le lien entre ce meurtre, la libération d’un vieil homme et la découverte d’un nouveau meurtre ? Quel indice va découvrir l’inspecteur qui va le mener jusque dans les années 50 et la sombre période de la guerre avec le Nord ?
Le rythme est lent mais l'intrigue fonctionne. A travers les souvenirs et les récits des différents témoins ou acteurs plus ou moins lointains du drame, l'histoire avance vers son dénouement et fait de nous Le dernier témoin.
C'est la première fois que je lis un roman d'un auteur sud-coréen, une manière de faire connaissance avec ce pays et son histoire. Dommage que la traduction ne facilite pas toujours la lecture de ce polar.

Carnets noirs (Stephen King)

note: 5noir c'est noir... Ariane, bibliothécaire - 24 mai 2016

Morris Bellamy ne se remet pas de sa déception ! Son héro, le célèbre et intrépide aventurier-justicier « Jimmy Gold », sous la plume de John Rothstein, pose ses valises. Il se marrie et devient un américain très traditionnel. Pour Morris s'en est trop. Il retrouve l'écrivain, l'assassine et le dépouille de son argent mais surtout de ses manuscrits... Malheureusement pour notre tueur, la justice le rattrape avant qu'il ait pu lire la suite des aventures de son héro. Il a tout juste le temps de cacher son butin avant d'être envoyé en cabane pour perpette.
Ce livre reprend le thème du lecteur déçu par son auteur préféré... tout comme dans Misery. Moins cruel, moins violent, il n'en demeure pas moins un très bon livre à dévorer.

Juste une ombre (Karine Giebel)

note: 5Un thriller psychologique à emprunter de toute urgence KAREN - 10 mai 2016

L'histoire de Cloé Beauchamps, une jeune femme qui a tout pour réussir et dont la vie bascule. Délire paranoiaque ou victime d'un redoutable pervers? Les personnages sont de plus en plus attachants au fil du roman, l'histoire est bien construite, cohérente, la lecture facile. Dès qu'on l'a dans les mains on est captivé et ça devient une obsession de savoir la suite. J'ai adoré et je recommande à tous les fans de thrillers.

Au pays des vivants (Nicci French)

note: 5Nicci French!!!!Toujours un plaisir!!! KAREN - 4 mai 2016

Je n'ai pas accroché tout de suite. Les 70 premières pages sont stressantes (d'ailleurs les deux écrivains sont très forts pour nous retranscrire rien qu'avec le style d'écriture l'angoisse de la victime), les phrases sont courtes, s'enchainent, beaucoup d'idées et on se demande où les auteurs veulent nous emmener et puis d'un seul coup retournement de situation et là terminé on ne peut plus lâcher le livre. Je l'ai fini dans le week-end. Un plaisir!!!

Papillon de nuit (Roger Jon Ellory)

note: 5Excellent ! Lila, bibliothécaire - 14 avril 2016

Nous sommes 36 jours avant l’exécution de Daniel Ford, condamné à mort. Chaque jour il reçoit la visite d’un prêtre pour discuter avec lui et le préparer à la mort. On apprend alors par flash-back tout ce qui est arrivé dans la vie de Daniel et ce qui l’a mené dans le couloir de la mort. Il parle de Nathan, son meilleur ami. Ils se sont rencontrés quand ils avaient tout les deux 6 ans au début des années 50 dans l’état de Caroline du Sud. Un état majoritairement ségrégationniste, ou une amitié entre un blanc et un noir est impensable. 30ans plus tard, Daniel est dans le couloir de la mort condamné pour le meurtre de Nathan.
Pourquoi a-t-il assassiné son meilleur ami ? Quelles circonstances ont pu le pousser à l’inimaginable ? Des les premières lignes l’auteur nous embarque dans une excellente histoire. C’est l’histoire d’une amitié, d’un meurtre, d’une folie, d’un pays, de toute une époque, d’un système. C’est un portrait de l’Amérique des années 1950 aux années 1980 à travers la vie, le regard de Daniel. En lisant ce roman, j’ai retrouvé le même plaisir et la même intensité qu'avec Seul le Silence.

Deep winter (Samuel W. Gailey)

note: 3Deep winter Nathalie bibliothécaire - 23 mars 2016

Danny est un grand gaillard de 40 ans devenu simplet à la suite d’un accident qui l’a plongé dans le coma. Désormais, il s’occupe de la laverie automatique de Mr Bennet dans la petite ville de Wyalusing en Pennsylvanie. Sa vie se résume à son travail, sculpter des petits animaux, rendre service aux gens qui ont un peu de gentillesse à son égard et surtout prendre son petit déjeuner tous les matins au café et se faire servir par Mindy. Mindy, qui a le même âge que lui, est la seule à l’avoir protégé et lui avoir montré un peu d’affection.Un soir, Mindy est assassinée.
Voilà un roman qui n’est pas exceptionnel. Je m’attendais à avoir davantage de descriptions de paysages, comme c’est souvent le cas avec cette collection chez Gallmeister. Ce qui était par contre intéressant, c’est le fait que l’auteur ait su adapter son langage en fonction des personnages qui intervenaient. Chaque chapitre portait le prénom d’un des personnages clés. Chaque personnage donnant ainsi une version de l’histoire, une pièce du puzzle. Cela permet d’entrer dans un univers propre à chacun des personnages.

Qui a tué Herman Henderson ? (Rebecca Promitzer)

note: 1Un thriller bien mené Maryjo, bibliothécaire - 2 février 2016

On a une ambiance un peu à la « Twin peaks » dans le sens où les gens ne sont pas ce qu’ils paraissent. Leur côté sombre s’exprime avec brutalité quelque fois. Ce n’est pas très sanglant, même s’il est questions de cadavre et d’intestins qui se baladent… c’est plutôt le côté psychologique qui crée le suspens.

Shutter Island (Dennis Lehane)

note: 5Une adaptation réussie Maryjo, bibliothécaire - 26 janvier 2016

Adapté d'un roman de Lehane qui signe ici l'adaptation en scénario, on plonge dans l'Amérique des années 50. Deux Marshals US se rendent sur une île pour retrouver une dangereuse criminelle échappée de l'hôpital psychiatrique situé sur Shutter Island.

Dès le début de l'histoire on plonge dans une sorte d'atmosphère un peu surréaliste. Le dessin de Christian De Metter contribue beaucoup à donner cette impression. Même si à première vue je n'ai pas été très attirée par ce dessin justement, une fois que j'ai commencé à découvrir l'histoire, j'ai été subjuguée en quelque sorte. Comme quoi il ne faut jamais se fier aux apparences... de bonnes surprises peuvent se révéler.


Emprunter


4 SEMAINES
NOMBRE DE PRÊTS ILLIMITÉ

(sauf DVD et collections BU)
+ d'infos

Partager "Emprunter " sur facebookPartager "Emprunter " sur twitterLien permanent