La nuit se lève (Élisabeth Quin)

note: 5Un témoignage vif, enlevé et souvent drôle Guy, bibliothécaire - 17 mai 2019

Elisabeth Quin, journaliste sur Arte est atteinte d’un glaucome. Dans son ouvrage, elle fait part de son combat pour repousser [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilPoint de vue sur...

Point de vue sur...

 

Après Constantinople (Sophie Van der Linden)

note: 5L’auteure est une conteuse formidable Guy, bibliothécaire - 17 mai 2019

Au début du XIXe siècle, un peintre français Georges-Henri François, venu en Orient pour récupérer des fustanelles, et une Sultane tissent des liens complexes. Le premier est assigné à résidence jusqu'à la production d'œuvres exigées par cette dernière. Malgré ses efforts et la multitude des paysages qui s'offrent à lui, l'artiste ne trouve pas l'inspiration. Il faudra tout le charme de l'énigmatique Sultane pour qu'elle se libère. J’avoue que j’ai été un peu dérouté par ce roman.
Après « La fabrique du monde », « L’incertitude de l’aube » et « De terre et de mer », j’attendais un récit plus intense avec des personnages attachants.
Je me suis tout de même laissé entraîner par l’écriture poétique et envoutante de l’auteur, par ce voyage en Orient qui se contemple comme un tableau de maître.

La nuit se lève (Élisabeth Quin)

note: 5Un témoignage vif, enlevé et souvent drôle Guy, bibliothécaire - 17 mai 2019

Elisabeth Quin, journaliste sur Arte est atteinte d’un glaucome. Dans son ouvrage, elle fait part de son combat pour repousser la perte inéluctable de la vision. Elle décrit le changement de son quotidien et son adaptation à la maladie. Elle témoigne de son parcours parfois avec humour, brocardant au passage certains médecins qui manquent souvent de compassion. Mais elle dépasse aussi son cadre personnel en s’interrogeant sur l’identité des non-voyants à travers de nombreuses références littéraires. Les chapitres sont courts, elle ne tombe jamais dans le pathos et utilise souvent l’autodérision. Pourtant le propos est grave et la souffrance bien présente. Un récit original, bien écrit même si parfois certains passages donnent l'impression d'un assemblage de notes sur les artistes et autres personnalités aveugles. Malgré tout, cet ouvrage est empreint d’une grande sagesse face à la progression du handicap. Même diminuée, la vie vaut la peine d’être vécue...

Magus of the library n° 1 (Mitsu Izumi)

note: 5Une histoire pleine d'originalité Maryjo, bibliothécaire - 17 mai 2019

Magnifique ce 1er tome: de beaux personnages, une histoire bien construite, de l'aventure et c'est une ode à l'amour des livres. Par contre si le dessin est très beau, j'avoue que quelques expressions récurrentes, notamment du héros principal, m'ont parues plutôt inutiles et même un peu lourdes par moment.
Mais dans l'ensemble j'ai vraiment beaucoup aimé.

Appelez-moi Nathan (Catherine Castro)

note: 4Magnifique de subtilité et de sensibilité Maryjo, bibliothécaire - 17 mai 2019

Une BD réaliste et très bien construite. Oui c'est dur par moment et sans doute la lecture doit être accompagnée notamment pour les plus jeunes. Mais je la recommande aux jeunes, aux parents, aux amis et surtout à ces jeunes qui ne vivent pas dans le bon corps, qui se sentent incompris,"anormal",et qui souffrent.
Cette BD raconte, sans porter de jugement, une reconnaissance et une renaissance.

We are young (Cat Clarke)

note: 5Un roman à la fois sombre et optimiste Maryjo, bibliothécaire - 17 mai 2019

Un très bon roman avec des thèmes sombres, forts et encore tabous pour certains. La galerie des personnages est variée et ce qui est un plus c'est que ces personnages ne sont pas lisses, ni clichés.
Une ode à une jeunesse laissée pour compte, mal aimée voir même malmenée et en tout cas mal comprise.
Un roman à la fois sombre et optimiste. Parfait.

Nos vies en mille morceaux (Hayley Long)

note: 5Excellent Maryjo, bibliothécaire - 17 mai 2019

Un roman bouleversant, fin et juste sur le travail de deuil, la reconstruction après la perte d'un être cher. Beaucoup de sentiments, d'émotions sans pour autant faire dans le larmoyant.
Ces deux frères m'ont beaucoup ému et cette histoire peut servir à beaucoup de personnes.
Excellent.

Souriez, vous êtes français ! (Bernard Maris)

note: 1Elucubrations d'un intellectuel en chambre LOIC - 16 mai 2019

Mais sur quelle planète vivait-il ? Comment peut-on manquer à ce point de lucidité ? C'est le problème avec ces intellectuels en chambre, qui ne connaissent en fait rien de la vraie vie car ils ont toujours vécu dans un milieu à part (université et presse dans son cas). Ils n'ont de la vie qu'une vision purement intellectuelle, puisqu'ils ne la connaissent que par leurs lectures, et du coup ils disent beaucoup d'âneries énormes et flagrantes, sans même en avoir conscience.

Elin la charmeuse de bêtes n° 2 (Nahoko Uehashi)

note: 4fantasy asiatique Maryjo, bibliothécaire - 15 mai 2019

Dans ce deuxième tome l'histoire se met en place.Le récit avance doucement mais j'ai bien aimé justement ça : se poser un peu, approfondir la relation entre Elin et Johun, en savoir plus sur les abeilles... Il y a 11 tomes de prévus, c'est bien que les choses n'évoluent pas trop vite. Attendons de voir comment tout ça évolue.

Elin la charmeuse de bêtes n° 2 (Nahoko Uehashi)

note: 4fantasy asiatique Maryjo, bibliothécaire - 15 mai 2019

Ce premier tome est prenant. Pas parce qu'il y a du suspens mais parce qu'une fois commencé on a du mal à le lâché. Le dessin est soigné et l'histoire bien mené. Prometteur.

La dame de Zagreb (Philip Kerr)

note: 3Ça sent le roman de commande LOIC - 15 mai 2019

Assez faible par rapport aux précédents romans de cet auteur, manque d'inspiration flagrant, mais comme il le dit lui-même en fin de livre dans la rubrique Remerciements, c'est son éditeur qui a insisté pour qu'il fasse un roman de plus dans cette série. Ça se sent. Mais ça peut se lire quand même.

Remain in light (Angélique Kidjo)

note: 4Angelique Kidjo célèbre dignement le talent des Talking Heads avec cette reprise grandiose ! STEPHANIE, discothécaire - 10 mai 2019

En 1980, les Talking Heads produisaient “Remain in light”, un album que la chanteuse Angelique Kidjo a choisi de reprendre intégralement. A l’époque David Byrne, leader du groupe, avouait s’être inspiré de la musique d’Afrique de l’Ouest, la chanteuse lui donne aujourd’hui une couleur totalement africaine. Les cuivres, les percussions donnent un rythme différent, plus chaleureux, une énergie positive, renforcés par la voix puissante de la diva béninoise. A noter dans « Houses in motion » la participation de Tony Allen, célèbre batteur de Fela Kuti. Les cuivres sont quant à eux joués par des membres d’Antibalas, groupe actuel d’afrobeat. Angelique Kidjo célèbre dignement le talent des Talking Heads avec cette reprise grandiose !

Mantra (Jean du Voyage)

note: 5Un voyage musical qui invite à la rêverie et à la détente ! STEPHANIE, discothécaire - 10 mai 2019

Jarring Effects est une maison musicale indépendante, spécialisée dans les musiques indie et anticonformistes. C’est donc en toute logique que le label a choisi de produire Jean du Voyage et son album « Mantra ». Dès les premières notes on est captivé par cette musique. Le beatmaker, producteur et DJ Jean a incorporé des sons capturés au cours de ses voyages et nous propose une œuvre hétéroclite, ouverte aux différentes cultures musicales qu’il a pu « rencontrer ». Le mantra procure « un bienfait mental, spirituel et un bien-être physique » et c’est exactement ce que l’on ressent à l’écoute de ces onze titres. Un voyage musical qui invite à la rêverie et à la détente !

Univers-île (Labelle)

note: 4Un beau voyage musical en terres presque inconnues ! STEPHANIE, discothécaire - 10 mai 2019

Voilà un univers musical étonnant, insolite. Labelle a baigné dès l’enfance dans les musiques de l’Océan Indien (maloya, séga) et s’est passionné ensuite pour la musique électronique. L’artiste expérimente et propose une musique originale mêlant la tradition (maloya, séga) aux sons électro. Dans cet album on retrouve des voix célèbres du maloya comme Zanmari Baré (« Kou d’zèl ») ou Nathalie Natiembé (« Benoîte »). Sur « Babette » le rythme répétitif peut se rapprocher de celui de la techno. « Grand maître », le dernier morceau est un bijou où l’on retrouve la kora de Ballaké Sissoko. Un beau voyage musical en terres presque inconnues !

Tydianin (Ali Amran)

note: 4Une belle découverte de la culture amazighe ! STEPHANIE, discothécaire - 10 mai 2019

Auteur, compositeur et interprète, Ali Amran est originaire de Kabylie. Il est considéré aujourd'hui comme une personnalité majeure de la nouvelle scène algérienne et kabyle. Il défend une culture berbère vivante et dynamique et le prouve avec ce nouvel album. Le titre « Lwennas » est un très beau morceau écrit en hommage à Lounès Matoub. « Tidyanin » évoque la longue marche de l’homme amazigh qui a accompli beaucoup de choses mais qui a oublié d’écrire son histoire. Ali Amran entend écrire, inscrire l’histoire de ce peuple en chantant ces textes en langue berbère sur un son pop-rock. A noter que les tous les textes sont traduits en français. Une belle découverte de la culture amazighe !

Galettes (Christophe Felder, Camille Lesecq)

note: 4plein les mirettes ! Kaeru - 10 mai 2019

Quel livre vraiment alléchant, les recettes sont toutes originales et surtout les étapes sont bien expliquées. Les photos, superbes, donnent encore plus faim ! Dommage qu'il soit si long de faire une pâte feuilletée...

Le plus grand des miracles (Thomas Glavinic)

note: 3Mitigée... CATHERINE - 9 mai 2019

J'ai adorée l'histoire, mais le personnage du père adoptif adoré qui règle ses comptes en pratiquant le meurtre à tour de bras, et l'ascension de l'Everest avec une de ces nombreuses sociétés événementielles laissent un goût un peu... amer.

Mon voisin (Milena Agus)

note: 4Une tendre petite parenthèse CATHERINE - 9 mai 2019

Elle résiste en peaufinant son idée de suicide parfait, mais la vie va lui proposer un autre chemin. Tout le talent de Milena Agus dans un petit livre vite lu, délicieux...

Un parfum de meurtre (Sarah K.)

note: 5parfum de meurtre ANGELIKA - 26 avril 2019

Un policier pure avec du suspense à débordement et une touche de folie qui fait toute la différence entre un roman passionnant et une bonne histoire.

Les enquêtes de Logicielle
Fatal gaming (Christian Grenier)

note: 5Les enquêtes de Logcielle ANGELIKA - 26 avril 2019

Un dernier acte palpitant mettant en scène l'intelligence et la perspicacité Logicielle pour clôturer une série policière rempli de suspense et de rebondissement inattendu.
Fortement recommandé pour les personnes qui aime le science fiction et l'informatique.

La papeterie Tsubaki (Ito Ogawa)

note: 4Un petit bijou Kaeru - 24 avril 2019

Avis aux amateurs d'action, ne lisez pas ce livre ! Cette chronique dépeint le quotidien d'une jeune femme qui fait peu à peu son deuil... le tout dans une atmosphère sereine et joyeuse, ponctuée par des travaux de calligraphie. Ceux qui connaissent Kamakura auront l'avantage de visualiser les lieux décrits dans le roman ; les autres auront sans doute envie d'y aller et d'y respirer la paisible atmosphère ! Une lecture simple qui fait voyager et donne du baume au cœur, un récit qui parle à tous.

Stars (Stéphane Mirkine)

note: 4Quel plaisir... Caro, bibliothécaire - 16 avril 2019

...de retrouver les grandes stars d'autrefois et le talent des photographes d'antant qui savaient sublimer les visages dans de superbes portraits en noir et blanc. Les Mirkine savaient autant capter un regard, un sourire qu'un mouvement. A travers leurs clichés, le lecteur revisite l'histoire du cinéma mondial avec un grand bonheur.

Mandarines (Zaza Urushadze)

note: 5Sublime CHRISTEL - 12 avril 2019

Un hymne à l'évolution de l'homme et aux sentiments...Parfois on pense que tout est figé dans une situation et oh surprise...

Roads, vol. 1 (Thylacine)

note: 4Un beau voyage Patricia - 11 avril 2019

Pas fan d'électro, j'écoute pourtant avec plaisir ce Roads en Argentine de Thylacine. Un voyage et un album à découvrir.

The gypsy soul Of Tiwayo (Tiwayo)

note: 5Une voix exceptionnelle ! Patricia - 11 avril 2019

Tiwayo (TYO pour The Young Old) est la révélation de ce début 2019. Ce jeune chanteur français a une voix incroyable et vibre entre le rock, le blues et la soul (et même un morceau reggae). À écouter de toute urgence et sans modération !

Ouvre-moi ta porte (Michaël Escoffier)

note: 5Sublime GLORIA - 10 avril 2019

Très belle histoire, pleine d'humour, pour petits et grands enfants.

Des salades dans la cuisine (Elizabeth Millard)

note: 3Pour les citadins ! Kaeru - 10 avril 2019

Plein d'idées et de conseils très pratiques pour faire pousser plein d'herbes et de légumes et intérieur. Jeunes pousses, graines germées, salades, carottes, radis... les possibilités sont infinies ! Ce livre est très pédagogique et permettra de se lancer facilement.

Feral roots (Rival Sons)

note: 5Un groupe à écouter impérativement ! Julie, bibliothécaire - 10 avril 2019

Rival Sons évolue pour le mieux dans ce nouvel album. Après dix ans d’existence, le groupe continue de s’inspirer du rock des années 60-70, et de groupes tels que Led Zeppelin. Ils sont toujours aussi nerveux, comme en témoignent le riff accrocheur du premier titre « Do you worst » et l’introduction faite de roulement de batterie de l’excellent « Back In The Woods ». Cependant, on retrouve à présent, en plus du blues rock habituel, des morceaux qui se rapprochent de la soul et du gospel comme « Imperial Joy » ou « Shooting stars ». Enfin, « Look away » et « Feral roots » offrent de superbes intros acoustiques mélancoliques qui contrastent agréablement avec la suite des titres. A écouter…

Foxwarren (Foxwarren)

note: 5Un album folk enchanteur Julie, bibliothécaire - 10 avril 2019

Voici le premier album de Foxwarren, groupe de folk rock composé d’Andy Shauf et de trois amis d’enfance. Leur musique cotonneuse invite au rêve et à la plénitude, à travers ces dix titres sublimés par la voix particulièrement prenante d’Andy Shauf (« I’ll be alright »). On alterne donc entre titres folk classique (« Your small town ») et d’autres plus aventureux comme le rythmé « Everything apart ». Leurs influences se retouvent à travers l’album avec notamment « To be » ou encore sur « Fall Into a Dream », avec son instrumental psyché qui clôt en douceur le morceau. Un album enchanteur à découvrir !

Penelope two (Penelope Trappes)

note: 5Une artiste à découvrir ! Julie, bibliothécaire - 10 avril 2019

Musicienne et artiste plasticienne, Penelope Trappes livre avec ce nouvel album dix morceaux de musique éthérée. Une musique électronique douce et minimaliste (comme sur le très beau titre « Exodus ») composée de plusieurs effets et textures discrets ; et accompagnée par la voix de l’artiste : une voix délicate et sensible (« Connector »), parfois fantomatique. Chaque titre pourrait ne former qu’un seul bloc jusqu’au dernier « Nite hive » qui clôt magistralement avec sa lenteur et ses échos perdus dans l’horizon. Une ambiance froide, paisible et intense règne sur cet album … Superbe !

Myth of a man (Night Beats)

note: 5Un album de rock aux influences multiples... Julie, bibliothécaire - 10 avril 2019

Le groupe de Seattle revient avec un album qui marque un tournant dans leur discographie. Habituellement proches du garage rock et du psychédélique, leur musique s’est assagie et se teinte maintenant de soul et de blues (« I wonder », « Too young to pray »). Le premier titre « Her cold cold heart » semble échappé d’un autre temps et séduit dès la première écoute. On retrouve aussi une influence psyché sur des titres comme « Eyes on me » (qui fait tout de suite penser aux Doors) ou « Let me guess ». Les guitares sont également toujours présentes, avec de superbes solos, comme sur la fin de « Stand with me ». Un album plus calme, qui ravira les amateurs de rock rétro.

Marthe ou les beaux mensonges (Nicolas d' Estienne d'Orves)

note: 5Un portrait haut en couleur, sensible et truculent Guy, bibliothécaire - 9 avril 2019

Marthe Richard a connu une existence hors du commun. Elle a improvisé sa vie en fonction du cours de l’histoire, des rencontres et des évènements. Estienne d’Orves a tiré de cette vie hors norme une biographie romanesque sensible et joyeuse sans obsession de la vérité parce que Marthe a toujours brouillé les pistes. Son existence fut un festival de violence, de passions, de déceptions, de victoires et de défaites. Une vie de combat. Combat pour les femmes bien sûr mais surtout pour elle-même.

Une jeunesse en fuite (Arnaud Le Guern)

note: 5Un beau roman Guy, bibliothécaire - 9 avril 2019

Un roman nostalgique et mélancolique, qui fait défiler devant nos yeux un flot de souvenirs émouvants. Un récit léger qui alterne entre présent et passé où se mêlent la quête du père et l’éducation sentimentale.

Cinq branches de coton noir (Yves Sente)

note: 5Coup de coeur Maryjo, bibliothécaire - 9 avril 2019

Un grand coup de chapeau au scénariste, Yves Sente, qui traite ici de la ségrégation raciale aux USA de 1776 à 1944.
J'ai adoré la fluidité du récit, on passe d'une époque à l'autre sans accroc.
J'ai adoré cette histoire de drapeau perdu et la symbolique derrière. J'aurais tellement aimé que ce soit vrai !
N’oublions pas le magnifique dessin de Steve Cuzor.
Très belle BD. Coup de cœur.

Lune du matin (Francesco Cattani)

note: 3Etonnant Maryjo, bibliothécaire - 9 avril 2019

Francesco Cattani nous propose l'image d'une Italie à la dérive. C'est dur, fort, compliqué, onirique par moment. Aucune concession pour montrer le quotidien de ces personnages paumés, violents ou ordinaires.
Ici pas de vrai suspens ou de véritable histoire avec un début et une fin. Juste une carte postale d'un moment particulier dans la vie de ces 5 personnes.
Étonnant.

L'amour est une haine comme les autres (Stéphane Louis)

note: 5Magnifique ! Maryjo, bibliothécaire - 9 avril 2019

Magnifique BD qui dénonce la haine raciale et une période de l'histoire américaine particulièrement sanglante et honteuse. Cette amitié improbable et traitée avec justesse.
J'aurais préféré qu'il y ait moins de flashbacks qui altèrent les émotions prégnantes du récit. Malgré cela, c'est un récit que je n'ai pas pu lâcher craignant le pire et espérant l'impossible.
A lire.

Les lumières de l'aérotrain (Aurélien Ducoudray)

note: 5Une histoire douce, amère Lila, bibliothécaire - 9 avril 2019

Sous une banale mais belle histoire d'amitié l’auteur nous embarque avec une histoire plus originale qu’elle ne paraît de prime abord, pleine de surprises et de rebondissements.
Le dessin est à l'image de la couverture lumineuse.

Monde de Nathan (Le) (Morgan Matthews)

note: 5le monde de Nathan ODILE - 8 avril 2019

film remarquable, très émouvant, magnifiquement joué par Asa Butterfield

À Mélie, sans mélo (Barbara Constantine)

note: 4Une cure anti grise mine CATHERINE - 5 avril 2019

Vous avez le moral dans les chaussettes ? Faites une cure de Mélie ! Tout simplement délicieux.

The art of pretending to swim (Villagers)

note: 4Cet album propose une pop « atmosphérique » très agréable ! STEPHANIE, discothécaire - 3 avril 2019

Il y a des albums qui révèlent leur charme et leur subtilité au fil des écoutes et « The Art of pretending to swim » fait partie de ceux-là. Le premier titre « Again » est un morceau de pop électro très efficace. La voix du chanteur est chaleureuse et envoûtante notamment sur « Again » ou « Sweet Saviour ». Les touches d’électro se mêlent aux instruments acoustiques de manière très subtile et originale (« Long Time Waiting », « Fool » ou « Real Go Getter »). Cet album propose une pop « atmosphérique » très agréable !

Carnaval odyssey (Dowdelin)

note: 4Dépaysement musical garanti avec ce « Carnaval Odyssey » ! STEPHANIE, discothécaire - 3 avril 2019

Je vous propose un voyage aux Caraïbes avec le groupe Dowdelin. Un premier album plein de charme qui propose une musique originale entre musique créole, jazz, hip hop et soul. Le producteur lyonnais David Kiledjian parvient à mêler les sons électroniques avec le saxophone ou les percussions de Raphaël Philibert et la voix douce et chaude de la chanteuse Olivya. Le premier titre « Laissé Mwen » ou « Elephants roses » sont de beaux exemples de cette fusion très réussie. Dépaysement musical garanti avec ce « Carnaval Odyssey ».

Enfant du vide (Pandore)

note: 5Espérons que ce chanteur poète connaisse le succès qu’il mérite ! STEPHANIE, discothécaire - 3 avril 2019

Digne héritier des chanteurs poètes comme Léo Ferré (à qui il rend hommage dans deux de ses chansons) Pandore n’est pas simplement un nouveau représentant de la chanson française. Dès les premières notes il parvient à nous captiver avec ce sublime morceau sur Lyon sa ville d’origine. « Enfant du vide » est le morceau central qui illustre parfaitement la poésie, l’engagement de cet artiste. Il démontre l’importance des mots parfaitement mis en valeur par le phrasé, la voix du chanteur le tout accompagné simplement d’une guitare et d’un violoncelle. Julien Doré (dont il a fait la première partie) dit à propos de lui « Ses mots sont grands et sans doute plus grands que lui ». Espérons que ce chanteur poète connaisse le succès qu’il mérite !

Souviens-moi (Laurent Montagne)

note: 5Je ne peux que vous recommander cet album poétique, sincère et touchant ! STEPHANIE, discothécaire - 3 avril 2019

Nous avons eu la chance d’accueillir Laurent et ses musiciens en 2016 et c’est un réel plaisir de le retrouver avec ce nouvel album « Souviens-moi ». « Ça ne te dirait pas » ouvre l’album avec son rythme entêtant. Un peu plus loin dans « La Rumeur », Laurent Montagne joue subtilement avec les mots, le tout sublimé par les cordes du Trio Zephyr. « Le système » est un duo avec Pierre-Yves Serre (Mes Anjes Noires, Horla) dans lequel ils dénoncent les travers de la société actuelle et du système. Et comment ne pas citer le morceau délicieusement mélancolique « La Vallée du Rhône », un hommage aux ouvriers de notre douce région… Je ne peux que vous recommander cet album poétique, sincère et touchant !

La plus précieuse des marchandises (Jean-Claude Grumberg)

note: 5Quel Bonheur CHRISTEL - 2 avril 2019

Un livre de tout beauté sur l'Amour malgré la guerre...Un espoir en ces temps. A lire sans modération...

L'instant de la fracture (Antoine Dole)

note: 5Magnifique ! Maryjo, bibliothécaire - 27 mars 2019

Un texte coup de poing, à fleur de peau, désespéré.
C'est terrible ce silence, ce cri silencieux, inaudible mais qui fait mal, qui vibre et qui a envie de sortir. Sauf que... ce n'est pas si simple. Magnifique.

Noise n° 1 (Tetsuya Tsutsui)

note: 5Jubilatoire Maryjo, bibliothécaire - 27 mars 2019

Ce premier Tome est jubilatoire.
Un manga qui commence de façon bucolique mais qui se transforme assez vite. Ce que j'ai le plus aimé c'est la psychologie des personnages qui basculent dans le crime alors qu'ils sont à la base d'honnêtes gens.
C'est une histoire très réaliste où tout bascule à cause d'un mauvais choix.
J'attends avec impatience de voir comment tout ça va évoluer.

Un été sans maman (Grégory Panaccione)

note: 5Une pépite de fantaisie et douceur Maryjo, bibliothécaire - 27 mars 2019

L'absence de texte n'est pas gênant tellement les émotions (peur, joie, émerveillement, tristesse... ) sont facilement identifiables.
Au fur et à mesure qu'on avance dans le récit les émotions s'intensifient, changent. Il faut laisser libre court à son âme d'enfant et laisser l'imagination de Lucie nous envelopper dans ce récit fantasmagorique.
Un très beau moment de lecture.

La vraie vie (Adeline Dieudonné)

note: 5Un premier roman remarquable, puissant et bouleversant Lila, bibliothécaire - 27 mars 2019

Elle a dix ans. Gilles, son frère, en a six. Ensemble ils tentent de déjouer leur quotidien, d’oublier leur mère transparente et soumise et leur père violent et monstrueux. Un jour, un horrible accident plonge Gilles dans un mutisme qui les éloigne. Dès lors, sa sœur va tout faire pour qu'il retrouve sa joie de vivre. J’ai aimé cette histoire mais encore plus cette petite fille sans nom, intelligente, courageuse qui se bat sans cesse, et se rend rarement. Que l’on voit grandir, subir, tomber et se relever, encore et encore…
Un excellent premier roman tour à tour sombre et lumineux, une enfant inoubliable. Une auteure à suivre.

Grace (Paul Lynch)

note: 5Grace ne laissera personne indifférent Lila, bibliothécaire - 27 mars 2019

En 1845, l’Irlande vit depuis quelques mois le début ce qu'on appellera la Grande Famine.
Grace, 14 ans est envoyée sur les routes pour tenter trouver un travail ou n’importe quoi pour survivre. Grace va parcourir l’Irlande du nord au sud, et à travers elle, le lecteur va découvrir l’horreur de la famine. De rencontre en rencontre, d’amitiés hésitantes en amours tentant de naître.
Grace, merveilleuse, lumineuse, émouvante héroïne. C’est à peine si j’ai pu lever les yeux de mon livre, totalement happée par l’épopée de Grâce dans cette terre de désolation.

Matriochka (Opus 333)

note: 4Un excellent album qui permet de découvrir ou redécouvrir cet instrument méconnu ! STEPHANIE, discothécaire - 27 mars 2019

Instruments de la famille des cuivres, les saxhorns sont une famille d’instruments inventée par Adolphe Sax. En 2009 quatre étudiants du CNSM de Paris se lancent dans une aventure originale : explorer l’univers de la musique de chambre en quatuor de saxhorns. Ils souhaitent ainsi défendre l’existence de cet instrument cousin de l’euphonium. Dans cet album « Matriochka » ils ont choisi de transcrire des œuvres des compositeurs de l’Europe orientale (Tchaïkovski, Moussorgski, Dvorak) mais aussi une grande œuvre du français Henri Tomasi. Un excellent album qui permet de découvrir ou redécouvrir cet instrument méconnu !

The voice of the trumpet (Lucienne Renaudin Vary)

note: 5Laissez-vous séduire par cette jeune trompettiste au talent fou ! STEPHANIE, discothécaire - 27 mars 2019

Vainqueur de la catégorie révélation aux Victoires de la Musique classique en 2016, Lucienne Renaudin Vary réalise ce premier album « The Voice of the trumpet » en 2017. Elle a choisi de jouer ses coups de cœur musicaux, du baroque au jazz en passant par la comédie musicale et l’opéra. On commence avec « Les filles de Cadix » et « My favorite things » sur un rythme enjoué, pour les morceaux suivants la douceur prime et on termine avec l’excellent « My funny Valentine ». Une succession de titres très réussis sur lesquels on entend véritablement « la voix » de sa trompette. Laissez-vous séduire par cette jeune trompettiste au talent fou !