Les nocturnes (Tess Corsac)

note: 4Original Maryjo, bibliothécaire - 20 février 2020

Une bonne histoire bien menée. Du suspens, de l'action et plein de questions sur le bien fondé de certaines xpériences, [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilPoint de vue sur...

Point de vue sur...

 

Guess what ! n° 1 (Abendsen)

note: 5Guess what MERYEM - 22 février 2020

La métropole de Hasgar est traversée par une imposante muraille. Côté ouest, un immense ghetto, où terrorisme et misère font des ravages. Côté est, dans le centre-ville, de hautes tours ultramodernes, où vivent les riches et les dirigeants.
Dans le chaos du quartier pauvre, un nouveau héros fait son apparition. Armé d’une barre de métal, le visage caché sous un masque à gaz, les oreilles recouvertes d’un casque crachant de la musique, il sort de nulle part quand le désespoir est à son comble et écrase ses ennemis dans un déchaînement de violence compulsive. On l’appelle… Guess What !
Le gouverneur, qui ne peut laisser un tel élément perturbateur en liberté, fait appel à Nika, soldate d’élite, pour enquêter. Mais aussi aguerrie soit-elle, la jeune femme est loin d’imaginer les terrifiants secrets enfouis dans les bas-fonds de Hasgar…

Blue phobia (Eri Tsuruyoshi)

note: 5blue phobia ''ma justice en bleu'' MERYEM - 20 février 2020

Ce tome est vraiment reussi quand on le lit on est attiré par le livre qu'on oublie que notre monde existe et qu'on est plonger dans l'univers du manga si on le lit on arrive plus à se détacher du manga ce manga est destiné a plusieurs lecteur que j'ai envie de faire montrer que ce manga à du sens dans notre vie et de comprendre aussi que nous sommes pas seuls ce manga à marquer un peu ma vie
Ce manga est vraiment reussi !!!!!!
Dommage qu'il est que en une seule tome

Les nocturnes (Tess Corsac)

note: 4Original Maryjo, bibliothécaire - 20 février 2020

Une bonne histoire bien menée. Du suspens, de l'action et plein de questions sur le bien fondé de certaines xpériences, sur l'humanité de certains même.
Ca m'a fait à certaines expériences comme dans "La vague" mais ça peut aussi nous permettre de nous interroger sur notre assiduité à suivre tranquillement calé dans notre canapé, certaines émissions de téléréalité... Rien n'est innocent.

Moon brothers (Sarah Crossan, Sarah)

note: 5Un roman engagé, poignant Maryjo, bibliothécaire - 20 février 2020

Du début à la fin ce roman m'a tenu aux tripes. J'ai aimé la façon dont est racontée l'histoire en prose libre. J'ai aimé que le présent alterne avec les souvenirs de Joe.
J'ai aimé la pudeur, le réalisme, l'engagement politique. Ce que j'ai bien aimé aussi c'est que l'auteur parle de cette Amérique des exclus et des laissés-pour-compte sans en faire non plus trop. Juste raconter l'histoire de ces jeunes, pauvres, de différenes ethnies qui se retrouvent coincés dans des stéréotypes tenaces qui leurs collent à la peau. Pas d'avenir, pas d'envie autre que celui d'aller voir ailleur si l'herbe est plus verte. C'est souvent grâce à cet infime espoir qu'ils réussissent à survivre, un jour après l'autre. Et puis, l'auteur aborde le problème du système judiciaire américain qui permet, dans certains états, de condamner à mort des personnes à peine majeures. Et puis elle questionne : comment une famille survit-elle à la condamnation à mort d'un de ses membres ? Comment continuer à vivre quand les médias, les autres gens vous considèrent aussi coupable que la personne incarcérée ? Toutes ces questions et plus sont traités dans ce roman qui malgré ses 400 pages se lit quasiment d'une traite.
C'est un roman poignant sans être larmoyant qui permet de mettre en exergue tout un pan de la société américaine occultée bien souvent par le mirage qu'est Hollywood.
Coup de coeur.

Blue phobia (Eri Tsuruyoshi)

note: 5Un thriller intense Maryjo, bibliothécaire - 20 février 2020

Blue phobia est un manga absolument magnifique. Dèjà la couverture donne le ton avec très beau graphisme.
Ensuite l'hstoire de ce jeune homme amnésique qui se réveille dans un laboratoire qu'une mystérieuse jeune fille, aux membres bleus, vient secourir.
Au centre du récit, la recherche scientifique et ses débordements. Peut-on au nom de la science faire tout et n'importe quoi ? Doit-on pour le bien de l'Humanité sacrifier une poignée de personnes ? Jusqu'où peut-on déontologiquement aller sans franchir la fragile ligne entre l'humain et le monstrueux ?
Voilà plusieurs questions qu'a suscité ce manga pendant et après sa lecture.
Un excellent manga à faire lire et lire absolument.

La ballade du soldat Odawaa (Cédric Apikian)

note: 5Une légende est née ! Maryjo, bibliothécaire - 20 février 2020

Non ce n'est pas une éniéme BD sur la guerre de 14-18. C'est au contraire une sorte d'hommage à des soldats amérindiens, snipers dans l'armée canadienne. Le héros de cette BD est inspiré par un véritable héros améridien, Francis "Peggy" Pegamagabow (1891-1952). J'étais partie pour lire une ou deux pages et je n'ai pas pu décrocher avant la fin. C'est à la fois un récit historique et d'aventure. J'ai vibré, j'ai été étonné par les ruses recherchées mises en place par ces soldats, par leur intégration au sein du contingent. Le capitaine de l'armée canadienne est un personnage très intéressant aussi. Sans oublier le "chasseur" désireux de laver le nom de son frère.
Il ne faut pas oublier que si l'histoire est très bien construite et prenante le dessin et les couleurs habillent le texte d'une magnifique façon. Alors oui c'est horrible car c'est la guerre et la guerre c'est sale et sanglant mais ça fait partie de l'Histoire de l'Humanité. Il est bon de ne pas oublier les faits et les personnes. Merci aux auteurs pour ce moment de lecture inoubliable.

Le bateau de Thésée n° 1 (Toshiya Higashimoto)

note: 5Excellent ! Caro, bibliothécaire - 14 février 2020

Tout d’abord, je dois dire que la qualité du dessin de ce manga est incontestable : les décors bien sûr mais surtout les traits des visages des personnages, qui sont très fins et précis. MAIS c’est bien sur l’histoire qui est extrêmement originale et prenante qui accroche le lecteur. On s’attache énormément au personnage principal qui a connu tant de malheurs et on a envie de résoudre avec lui les énigmes qui se présentent à lui ; le suspense est d’ailleurs savamment distillé par l’auteur, ce qui nous tient en haleine.
Bref ce premier tome est vraiment prometteur !

El ciudadano ilustre (Mariano Cohn)

note: 5A la fois loufoque et pleins de valeurs Frane - 14 février 2020

Personnage principal qui sort des standards, confrontation du monde intellectuel européen et de villageois authentiques argentins

Magdalene (FKA Twigs)

note: 5Etonnant, étrange et efficace Julie, bibliothécaire - 12 février 2020

FKA Twigs a créé la surprise avec ce nouvel album. Neuf titres aussi déroutants les uns que les autres : que ce soit avec la délicate ouverture « Thousand eyes » et le chant quasi mystique tout en superpositions ; ou encore avec le superbe titre « Mary Magdalene » et son intro à la harpe et au xylophone. L’artiste n’en finit pas de triturer et jouer avec toutes sortes de sons et sa voix, pour notre plus grand plaisir comme sur le rythmé et prenant « Fallen alien ». Enfin, elle livre une magnifique interprétation touchante, sur le dernier titre « Cellophane », beaucoup plus calme et moins expérimental. Magnifique !

Laurent (It It Anita)

note: 5Une superbe surprise ! Julie, bibliothécaire - 12 février 2020

Les belges devraient ravir les amateurs d’indie et noisy rock. Les influences sont nombreuses (notamment celles de Sonic Youth) et le groupe n’hésite pas à alterner entre noisy (« Denial », « 11 »), punk, hardcore (« User guide ») et même post-rock avec le titre principalement instrumental en deux parties « Tanker ». La deuxième partie de ce titre, plus calme, détonne avec une voix féminine qui clame un texte poignant et déroutant. Mais ce que l’on retient surtout de l’album c’est son côté explosif, sous pression comme l’excellent « Say no » ; ses riffs et sa batterie sous adrénaline. Enfin, le dernier titre « We are nothing » clôt plus calmement l’album avec sa mélodie prenante et ses 8 minutes saisissantes...

Roseaux (Roseaux)

note: 5A découvrir ! Julie, bibliothécaire - 12 février 2020

Roseaux c’est un trio talentueux (Emile Omar, Clément Petit er Alex Finkin) dont les compositions mêlent soul, jazz, folk et blues. Ils livrent un album aux multiples inspirations et sonorités, dont les titres sont interprétés par des invités de marque. En effet, le groupe est rejoint par de nombreux artistes : Aloe Blacc (« Daily Bread »), Mélissa Laveaux sur le titre plus folk « You can discover », mais aussi Blick Bassy, jazzy sur « Mè Ni Wè » et poignant sur « Libäk » ; ou encore Ben L’Oncle Soul sur le superbe titre « I am going home ». Roseaux, c’est un album original et chaleureux à découvrir absolument…

Immanent fire (Emily Jane White)

note: 5Un album folk redoutable... Julie, bibliothécaire - 12 février 2020

Impossible de rester insensible à la voix magnifique d’Emily Jane White. Une voix à la fois douce et puissante, mise en valeur par des arrangements sobres. Pour son sixième album, l’artiste aborde principalement la destruction de la nature par l’homme… Ses mélodies folk sont d’une efficacité redoutable : qu’il s’agisse de la douce mélodie au piano sur « Dew », ou encore des cordes sur « Washed away ». Le calme général du disque est parfois bousculé par de très beaux morceaux, plus épiques tels que « Drowed » ou encore le dernier et sublime titre « The gates at the end », qui conclut parfaitement l’album avec son ambiance à la fois grave et d’une remarquable délicatesse. Emily Jane White nous ensorcelle, et on en redemande !

Demon Slayer n° 1 (Koyoharu Gotouge)

note: 5démon slayer MERYEM - 8 février 2020

Ça parle du temps des samouraïs et des ninjas et surtout celle du temps de samouraï c'est une serie d'horreur et d'action j'ai beaucoup aimer cette série où le garçon avec sa sœur demon qui veut faire l'impossible
Vivement la suite de la série !

Heroines game n° 1 (Tabasa Iori)

note: 5mangas des princesses avec noirceurs MERYEM - 8 février 2020

Ce manga reprend avec noirceur les princesses des différents contes de fées. Il y règne une ambiance sombre et inquiétante. Les contes sont revisités : un jeu du chat et de la souris assassin prend place. Les princesses doivent s’affronter manches après manches dans des combats cruels et d’une violence inouïe. Ce manga plein d’action, de situations macabres, avec une ambiance de thriller, vous fera frissonner de plaisir et de peur.
Cette série nous montre une autre facette des contes à laquelle habituellement nous ne faisons pas attention.

I'm a freak baby, vol. 2 (Budgie)

note: 5Monstre poilu Bastien, discothécaire - 7 février 2020

Quelle surprise de découvrir cette compilation de nom inconnus où figurent quatre chevelus sur des carcasses de voitures au coucher de soleil. Sous l’intulé heavy psych et hard rock britanique, on pourrait s’attendre à trouver les grands Black Sabbath, Deep Purple et Led Zeppelin, mais on découvre finalement une fourmillante scène souterraine et inventive (aussi bien pour les noms de groupe que musicalement), assez éclairante sur l’air de son temps, alliant la décomplexion libertaire des années 60 et la rage post-industrielle des années 70. Bruitages, cris, guitares hurlantes et basses monstrueuses sont au rendez-vous, de quoi vous faire pousser une moto entre les jambes.

Darktown (Thomas Mullen)

note: 1Darktown ARIELLE - 1 février 2020

Ce livre est une merveille! Roman policier,mais plus roman que policier ; extrêmement intéressant, très bien écrit -bien traduit, aussi-, le genre de roman que l'on vit plus qu'on ne le lit. J'étais triste d'arriver la dernière page ! Heureusement il doit y en avoir deux autres derrière celui-ci. J'ai éprouvé -presque ?- autant de plaisir qu'à lire James Lee Burke, mon chouchou. Et je dis "presque" sans doute parce que ce n'est que le premier...

De bonnes raisons de mourir (Morgan 1980-.... Audic)

note: 1De bonnes raisons de mourir ARIELLE - 1 février 2020

Excellent roman policier, aussi bien écrit que bien documenté, vraiment très intéressant !

Trois garçons (Jessica Schiefauer)

note: 5Etrange et dérangeant Maryjo, bibliothécaire - 29 janvier 2020

C'est un roman étrange à l'univers fantastique. A un moment j'ai été gêné par l'image que l'auteur donnent des hommes forcément tous mauvais, Il y a certes des scènes de harcélement très violentes qui m'ont mises mal à l'aise. Mais tomber dans le systématisme est assez eprturbant.
Je pense sincèrement que je n'ai pas tout compris dans cette histoire mais je me suis laissée prendre au jeu de cette fille qui se transforme en garçon pour être libre.
C'est un roman étrange et dérangeant mais innovant.

Le bleu de tes mots (Cath Crowley)

note: 4Une jolie romance Maryjo, bibliothécaire - 29 janvier 2020

Une jolie histoire où amour et amour des livres se mêlent. Henry m'a fortement agacé par moment. Est-il possible d'être aussi benêt ? Je sais que l'amour rend aveugle mais là c'est du masochisme. Sinon, ce qui est surtout intéressant c'est cette librairie de livres d'occasion avec lesquels des inconnus communiquent , se lient d'amitié voire plus.
Cet échange là est bien plus passionnant à mes yeux.

La princesse de Clèves (Catel)

note: 5Une jeune femme moderne Lila, bibliothécaire - 29 janvier 2020

Cette adaptation de la Princesse de Clèves en BD n’était pas d’emblée facile mais c’était sans compter sur le talent des deux auteures. Car adapter en bande dessinée une œuvre littéraire n’est jamais chose aisée, surtout quand il s’agit d’un tel classique.
Une BD réussit qui arrive à nous plonger dans l’ambiance de la cour d’Henri II.
Un roman dont la puissance psychologique est parfaitement retranscrit dans ce roman graphique.
Et c'est aussi une belle déclinaison en BD de cette jeune femme finalement d’une folle modernité !

Show me a hero (David Simon)

note: 5"Montrez-moi un héros et je vous écrirais une tragédie" Lila, bibliothécaire - 29 janvier 2020

La série, emmenée par un excellent casting et portée par l’acteur Oscar Isaac dans le rôle du maire offre une fresque sociale passionnante dans l’Amérique des années 80. David Simon poursuit son auscultation des maux de l’Amérique, d’une société dominée par le profit et gangrénée par la ségrégation et les inégalités raciales et sociales.

Les yeux de Sophie (Jojo Moyes)

note: 5Les yeux de Sophie LESLIE - 15 janvier 2020

Il est super. Très beau dénouement.
Je recommande cet auteur et ses livres.

Lost children n° 4 (Tomomi Sumiyama)

note: 5A lire Maryjo, bibliothécaire - 15 janvier 2020

Ce manga a tout pour lui : une bonne histoire, un dessin magnifique, des personnages emblématiques.
J'ai lu les 4 premiers tomes d'une traite tellement j'ai aimé ce manga qui mélange les genres mais surtout qui est universel.
Car tout le monde peut s'identifier, comprendre la révolte qui gronde dans ce pays où les castes existent. On est à la fois dans une dystopie, un récit d'aventure, d'initiation. C'est prenant et on a qu'une envie c'est d'en savoir plus. Que vouloir de plus ?

Dédales n° 1 (Charles Burns)

note: 5Vivement la suite ! Maryjo, bibliothécaire - 15 janvier 2020

Un nouvel album de l'auteur américain Charles Burns est tounours un évènement.
Ce 1er tome, qui semble plutôt autobiographique même si l'auteur ne se met pas en scène directement, est plutôt introspectif et une nouvelle fois basé sur la création d'un monde intérieur pour mieux supporté la vie réelle.
Comme souvent l'univers dépeint est assez glauque, dérangeant. Là le héros Brian est même flippant par moment.
J'adore le dessin et depuis que j'ai découvert cet auteur je le suis de près.
J'ai dans l'ensemble bien aimé même si j'ai trouvé le récit un peu moins percutant que "Toxic" ou "Black hole" par exemple. J'attends de lire la suite en tout cas avec impatience.

Femme rebelle (Peter Bagge)

note: 4Drôle, instructive... Lila, bibliothécaire - 15 janvier 2020

Margaret Sanger est une militante féministe américaine qui a joué un rôle décisif dans l’émancipation des femmes et dont la lutte a permis la création du premier planning familial aux Etats-Unis. Cette femme est à la fois généreuse, attentive, bornée, égocentrique, raciste, controversé…qui a malgré les obstacles, les lois à mener son combat qui est malheureusement encore et toujours d’actualité !
Avec ce roman graphique, documenté, drôle et inspiré, Peter Bagge signe une biographie haute en couleur de cette militante radical.

Eden (Monica Sabolo)

note: 5Un roman mystique au cœur de la forêt Lila, bibliothécaire - 15 janvier 2020

Un livre envoûtant, palpitant, chuchotant à notre oreille l’histoire d’une forêt peuplée d’esprits et de fantasme. Un Eden ? Pas vraiment !
Qu’est-il arrivé à Lucy ? Qui est retrouvée le lendemain de sa disparition nue et couverte de sang et de griffures au pied d’un arbre. Nita, une adolescente amérindienne, vit avec sa mère dans une réserve en lisière de forêt, tente d’élucider le mystère de cette agression, ce viol qui ne dit pas son nom.
Histoire d’innocence profanée et de vengeance féministe, Eden est un très beau roman, enivrant.

Archives des enfants perdus (Valeria Luiselli)

note: 5Une réussite ! Lila, bibliothécaire - 8 janvier 2020

Dans ces Archives des enfants perdus, Valeria Luiselli raconte : un pays, avec sa géographie, son historie, ses doutes, ses ambitions. C’est aussi le récit quasi onirique d’un groupe d’enfants qui laissent derrière eux leur pays et se lancent dans une dangereuse aventure afin de traverser la frontière. Un peu puzzle, un peu tragédie, un peu roman d’apprentissage, un peu dénonciation d’injustices parmi les plus graves, l’offense faite à l’enfance. Ce roman est une œuvre grandiose, parfaitement réussie.

Beaux-parents (Cabello Reyes Hector)

note: 4Beaux parents MICHELE - 8 janvier 2020

Drôle touchant bel humour

Les soleils de la tourmente (Michel Cosem)

note: 1les soleils de la tourmente CLAUDE - 5 janvier 2020

Roman à ranger plutôt en catégorie jeune public

Mademoiselle de Joncquières (Emmanuel Mouret)

note: 4Rondement mené Caro, bibliothécaire - 4 janvier 2020

Pas besoin de beaucoup de personnages et de nombreux décors pour faire un bon film d'époque. Encore que cette histoire de vengeance pourrait se passer de nos jours... Les acteurs jouent avec un naturel déconcertant dans cette ancienne langue française. Le scénario est brillant même si j'ai regretté les changements un peu trop rapides du personnage masculin...

Son espionne royale n° 1
Son espionne royale mène l'enquête (Rhys 1941-.... Bowen)

note: 3Divertissant Caro, bibliothécaire - 4 janvier 2020

Ce roman historique vaut surtout pour la peinture des mœurs de l'époque et le caractère des personnages hauts en couleurs. Il n'y a pas beaucoup d'espionnage contrairement à ce que suggère le titre. Toutefois notre pétillante jeune héroïne se retrouve embarquée dans une enquête policière qui lui demandera de l’habilité et de l’ingéniosité. C'est pétillant et amusant mais les amateurs d'intrigues alambiquées resteront un peu sur leur faim.

Les sept morts d'Evelyn Hardcastle (Stuart Turton)

note: 3OVNI Caro, bibliothécaire - 4 janvier 2020

Ce roman est à la fois une énigme policière et un roman fantastique. Il faut adhérer au parti pris de départ qui place le héros dans la peau d'un autre, puis de plusieurs autres. Voyageant à la fois dans le temps et les corps de ses hôtes, il tente de savoir qui il est tout en devant résoudre un mystère, ce qui lui permettra de se libérer de la boucle temporelle dans laquelle il est enfermé...
Ce roman très original nécessite une grande attention de la part du lecteur, mais cela n'est pas très difficile car il est prenant. Toutefois, sans vouloir trop dévoiler la fin, je suis restée frustrée par le manque d'explications concernant le côté fantastique et la conclusion un peu abrupte.

Les cent vues du Japon (Julien Giry)

note: 4Intéressant Caro, bibliothécaire - 4 janvier 2020

Les auteurs sont partis sur les plus beaux sites du Japon, parfois méconnus des touristes. Ils signent des textes inspirés et informatifs ainsi que de belles photographies. Ils n'en oublient pas de donner toutes les explications pratiques.
Construit de façon à suivre des grandes régions géographiques du Japon, ce livre est un bon complément à un guide traditionnel et permet de préparer son voyage autrement.

Broadchurch - Saison 3 (Chris Chibnall)

note: 3Bon suspense Caro, bibliothécaire - 4 janvier 2020

Si cette saison n'est pas aussi poignante que les 2 premières, elles est toutefois vraiment bien construite et haletante. On pense connaître le coupable mais une surprise nous attend à la fin. On a du plaisir à retrouver nos deux enquêteurs et à constater l'évolution de certains personnages. Toutefois, je conseille de regarder la saison en VOST car la VF n'est pas à la hauteur de l'interprétation originelle.

La balançoire (Laurence Creton)

note: 5La balançoire ANNE - 2 janvier 2020

Quel beau livre ! Quels beaux personnages ! Les deux demi-sœurs gagnent en complexité grâce à la forme épistolaire. Elles ont deux styles bien différents, deux univers. J'ai été touchée par l'aspect social que prend leur relation (elles appartiennent à deux mondes différents mais on est loin des stéréotypes). Je vous conseille fortement ce roman émouvant sans être larmoyant, érudit sans être pédant, tout en finesse et en réflexion. J'ai été happée par l'histoire de ces deux sœurs. En plus, l'auteure est Valentinoise. J'attends avec impatience de lire son prochain roman !

Après tout (Jojo Moyes)

note: 1super LESLIE - 30 décembre 2019

fin de la trilogie géniale
histoire qui tient la route et personnages attachants

Echoes n° 1 (Kei Sanbe)

note: 3Echoes Kei Sanbe - Bon mais facilités scénaristiques BILEL - 30 décembre 2019

J'ai pris ce titre par rapport au succès d'Erased de Kei Sanbe.
Echoes pour le premier tome a un bon suspense mais manque d'originalité, exemple: l’enchaînement des actions est cliché trop désuet.

Contre-histoire des Etats-Unis (Roxanne 1939-.... Dunbar-Ortiz)

note: 5vraiment instructif PATRICE - 28 décembre 2019

très intéressant, passionnant et instructif je le recommande a tous et toutes

Je sors acheter des cigarettes (Cerfon Osman)

note: 5Trop bien :-) DEWI - 27 décembre 2019

Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)Trop bien :-)

Millions (Dub Inc)

note: 4Un album qui fait du bien ! STEPHANIE, discothécaire - 19 décembre 2019

Avec ce septième album « Millions » de Dub Inc nous retrouvons des textes toujours aussi engagés et percutants, le flow impressionnant des deux chanteurs mais aussi des mélodies entêtantes. Les sujets sont bien sûr en lien avec le contexte social : l’intégration (« Couleur »), les réseaux sociaux (« Fake news »), le ras le bol des français (« Nos armes »). Les thèmes évoqués sont sérieux, sensibles mais le groupe utilise des arrangements variés et festifs qui invitent à garder espoir. Un album qui fait du bien !

Jaime (Brittany Howard)

note: 5Un premier album solo très convaincant ! STEPHANIE, discothécaire - 19 décembre 2019

Jaime est le premier album solo de Brittany Howard, chanteuse de Alabama Shakes, groupe que j’apprécie particulièrement. Curieuse du résultat j’avoue ne pas être déçue car elle propose un album très plaisant où on retrouve les influences soul de l’artiste ainsi que son interprétation poignante (« Short and sweet »). On y entend aussi du hip-hop (« He loves me »), du R&B (« Baby) et du funk (« History repeats »). Un premier album solo très convaincant !

Les hirondelles de Kaboul (Alexis Rault)

note: 5Une BO bouleversante ! STEPHANIE, discothécaire - 19 décembre 2019

Alexis Rault a réalisé la bande originale du film d’animation « Les Hirondelles de Kaboul », adaptation du roman de Yasmina Khadra. Sélection « Un Certain Regard » au Festival de Cannes 2019, le film donne à voir un environnement tragique contrebalancé par des dessins en aquarelle, très doux. Et cette musique traduit bien cela car on sent les atmosphères du film qui oscillent entre une douceur extrême (« Mohsen & Zunaira »), une certaine quiétude (« Kaboul Université ») et d’autres moments plus tragiques où tension (« Kaboul »), tristesse (« Lapidation ») et violence sont palpables. Si vous n’avez pas vu le film cette musique vous donnera vraiment envie de le découvrir. Une BO bouleversante !

Welcome to the jungle (Rilès)

note: 5Rilès est le phénomène rap de l’année ! STEPHANIE, discothécaire - 19 décembre 2019

Rilès s’est fait connaître grâce aux réseaux sociaux avec un défi incroyable de sortir entre septembre 2016 et septembre 2017 une composition par semaine. Résultat : ses vidéos ont été vues par au moins 250 millions d’internautes. Fort de ce succès, le jeune normand a réussi à produire son premier album « Welcome to the jungle». Le flow captivant et la voix singulière de ce chanteur sont dignes des plus grands rappeurs américains. On notera d’ailleurs l’apparition de Snoop Dog dans le clip « Marijuana ». La qualité des titres est uniforme et les trois premiers « Admiration », « No tears » et « Thank god » sont de véritables perles. Rilès est le phénomène rap de l’année !

Les altruistes (Andrew 1991-.... Ridker)

note: 5Comédie grinçante Lila, bibliothécaire - 18 décembre 2019

La famille Alter vif Saint Louis, ville universitaire, sont à l’image de la société américaine : contradictoires, engagés, détraqués et passionnés…
Je me suis laissée totalement embarquée par cette histoire. J'ai vraiment été plongée dans cette histoire de famille qui parle de deuil, de pardon et de reconstruction.
Un premier roman vraiment réussi que je vous invite à découvrir.
L’auteur a du souffle, beaucoup d’humour et nous livre ici un beau portrait d’une famille, de la société américaine.
Famille dysfonctionnelle, je vous aime !

Les petits de décembre (Kaouther Adimi)

note: 5Le peuple des enfants Lila, bibliothécaire - 18 décembre 2019

Cité du 11 Décembre, Dely Brahim, une petite commune d’Alger, où un terrain vague va devenir le centre d’un conflit entre des enfants et des généraux. Ce terrain vague n’est pas qu’un simple terrain vague, c’est bien plus que ça ! Mais comment organiser une révolte quand on est des enfants ? Alors, en cachette des adultes, ils organisent la résistance pour faire renoncer aux généraux leur projet immobilier. Mais face au pouvoir corrompu des généraux du régime algérien. Qui aura le dernier mot ? J'ai beaucoup aimé l'écriture limpide de Kaouther Adimi, qui en quelques paragraphes nous plonge dans l’atmosphère particulière d’Alger, de ses personnages…Elle raconte bien le fossé qui sépare la jeune génération, convaincus qu’ils n’ont rien à perdre à la génération de leurs par parents A travers l'histoire d'un terrain vague, l'auteure explore la société algérienne d'aujourd'hui, avec ses duperies, sa corruption, ses abus de pouvoir, mais aussi ses espérances.

Dans son silence (Alex Michaelides)

note: 5Un thriller psychologique brillant Nathalie bibliothécaire - 18 décembre 2019

Alice est artiste peintre. Gabriel, son mari, est un illustre photographe de mode. Ils ne sont rien l’un sans l’autre. Un soir, la police est appelée, des coups de feu ont été entendus au domicile du couple. A son arrivée, la police découvre le corps sans vie de Gabriel, Alice quant à elle est couverte de sang, l’arme du crime est tombée à ses pieds. En état de choc, elle ne peut plus parler, elle refuse même de se défendre et se retrouve internée dans un hôpital psychiatrique. Alice est un mystère. Tout le monde la croit coupable. Seul Théo Faber, psychothérapeute est convaincu qu’il peut la faire à nouveau parler et enfin découvrir ce qui s’est passé cette nuit-là. Il entame alors avec elle des séances avec plus ou moins de succès jusqu’à cette ultime séance où les pièces du puzzle s’emboitent.
Polar machiavélique où le lecteur tente, comme l’ensemble de l’équipe soignante de comprendre ce qui s’est réellement passé la nuit du meurtre.
Même si l’auteur distille quelques indices, préparez-vous ami lecteur à vous faire manipuler.

La télégraphiste de Chopin (Éric Faye)

note: 4Dans les brumes de Prague Nathalie bibliothécaire - 18 décembre 2019

Voilà quelques temps qu’à l’ouest court le bruit qu’une femme, une simple cantinière scolaire, Véra Folkynova reçoit régulièrement la visite du célèbre compositeur franco-polonais, Frédéric Chopin. Lors de ses visites, il dicte à Véra de nouvelles compositions musicales. Supercherie ? Extraordinaire réalité médiumnique ?
Le responsable d’une célèbre chaine de télé confie un reportage à son journaliste qu’il considère le plus capable de découvrir la vérité, Ludovik Slany.
Roman plaisant à lire où le rationnel se heurte au fantastique, à l’incroyable, rationnel qui rassure dans un monde qui a perdu ses repères, qui s’est effondré peu de temps avant, lors de la Révolution de Velours.

Ceux qui partent (Jeanne Benameur)

note: 5 Vibrant hommage à ceux qui partent Nathalie bibliothécaire - 18 décembre 2019

Parmi les passagers du bateau qui débarque à Ellis Island en cette année 1910 se trouvent tous ceux qui n’ont pas le choix de l’exil. Certains fuient la pauvreté, d’autres fuient les pogroms et premiers génocides. Tous espèrent une vie meilleure sur le nouveau continent. Donato Scarpa et sa fille Emilia dénotent parmi tous les miséreux. Ils ont encore ce que d’autres n’ont plus, un pays accueillant et de l’argent.
Que viennent-ils faire alors sur cette terre des possibles ? Que recherchent-ils ?
Dans ce nouveau roman, Jeanne Benameur pose la question de l’exil, des raisons qui poussent des gens à tout abandonner, à tout laisser derrière eux dans l’espoir d’une vie meilleure loin de sa mère patrie. Une terre natale qu’on ne reverra sans doute jamais. Tout ce qu’il reste à ses exilés c’est leur langue, et bien souvent à cela aussi ils doivent renoncer.

Cent millions d'années et un jour (Jean-Baptiste Andrea)

note: 4Délice et fascination Nathalie bibliothécaire - 18 décembre 2019

Depuis qu’il est enfant, Stan cherche des fossiles. Le premier qu’il a trouvé était un trilobite. Le métier de paléontologue était une évidence pour lui. Ca l’était moins pour le Commandant, son père qui s’attendait à ce que son unique fils se comporte en homme. Alors qu’il est jeune professeur à l’université, il hérite d’un assistant, un étudiant italien, Umberto avec qui, il va nouer une solide amitié, la seule de toute sa vie. Un jour, il apprend par la bouche d’une petite fille du quartier que le concierge avait trouvé un os de dragon provenant d’un glacier entre la France et l’Italie. Il est convaincu que le concierge a trouvé le fossile d’un grand dinosaure, pourquoi pas un brontosaure. Il organise alors une expédition et convainc Umberto de l’accompagner. Pendant plus de 2 mois le groupe d’hommes va creuser la glace, chercher sous le regard de Gio, le guide qui connaît bien le langage de la montagne.
Ce roman est le récit de cette expédition, de la fouille du glacier à la recherche d’un rêve éveillé, celui de Stan. C’est aussi le récit de la vie de Stan aux côtés d’un père autoritaire et violent et d’une mère inoubliable.

Louvre (Josselin Guillois)

note: 4Premier roman prometteur Guy, bibliothécaire - 18 décembre 2019

Voici un roman plaisant qui nous replonge dans l’atmosphère de la seconde guerre mondiale à travers le journal intime de trois femmes. Elles ont toutes les trois un lien avec Jacques Jaujard, le directeur du musée du Louvre. Il va avoir la lourde charge du déménagement des œuvres du musée au fur et à mesure de l’avancée des troupes allemandes. Marcelle, son épouse va l’aider dans ce projet démentiel. Elle a une obsession malgré le chaos provoqué par la guerre c’est d’avoir un enfant de Jacques. Carmen Leloup est une adolescente, ses parents sont conservateurs au musée Ingres, dans le Tarn et Garonne, ils vont réceptionner certaines collections. Carmen observe tout cela avec son regard de jeune fille. Quant à Jeanne Boitel, comédienne, elle va avoir la lourde tâche de répertorier les œuvres réquisitionnées par les nazis et d’en informer la résistance.
L’intérêt de ce roman est de rappeler l’action courageuse et exemplaire de Jacques Jaujard qui a su anticiper dès le mois d’août 1939 l’invasion allemande et organiser le déplacement des œuvres en fonction de l’avancée des troupes. Grace à lui et à tous ceux qui l’ont suivi, les collections ont pu être sauvegardées des bombardements et de la convoitise de l’occupant. Josselin Guillois, est très bien documenté et je me suis demandé en lisant son ouvrage quelle était la part de fiction et de réalité dans son récit. Il a su également se mettre dans la peau de trois femmes. Ce premier roman est vraiment agréable à lire et prometteur.