Critique

 

La veuve des Van Gogh (Camilo Sánchez)

note: 4LA FEMME DE L'OMBRE DOMINIQUE - 13 juin 2017

Dans cette danse de la lumière qui caractérise l'oeuvre si particulière de Van Gogh, Camilo Sanchez, réhabilite celle qui fut sa belle soeur et, sans qui, le peintre n'eut probablement pas obtenu la reconnaissance qui est la sienne aujourd'hui. C'est à travers une patiente relecture des lettres entre les deux frères, que Johanna se convainc du génie du peintre, parce qu'il était d'abord un poète et que chaque torsade de couleur dont il illuminait ses toiles était l'invention d'un nouvel alphabet, que très peu alors, parvenait à déchiffrer. "La veuve" à rapatrié tout ce qu'elle a pu des tableaux de Vincent dans son auberge près d'Amsterdam, mais nombre ont disparu dans les marchés aux puces de l'époque, et certains peintres du dimanche n'hésitaient pas même à les recouvrir de leur propre croûte! Qui dira le génie caché?