Une maternité rouge (Lax)

note: 5Un migrant culturel Lila, bibliothécaire - 5 novembre 2019

Au Mali en fuyant les djihadistes, le jeune Alou découvre, une statue « une maternité » dans un vieux baobab. [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Dream Wife (Dream Wife)

note: 5« Pop-punk » à l’énergie débordante Julie, bibliothécaire - 21 juillet 2018

Dream Wife c’est un groupe de « pop-punk » à l’énergie débordante, mené par la chanteuse islandaise Rakel Mjöll dont la voix peut être mignonne et douce (« Love without reason ») comme complètement enragée (« Let’s make out »). Il s’agit donc d’un trio de « riot girls » qui aborde leurs vies de femmes d’aujourd’hui, comme sur le titre « Somebody » avec des paroles claires : « I am not my body, I am somebody ». Les mélodies sont redoutables et les guitares sont déchaînées comme sur le titre « Hey ! Heartbreaker », ou encore sur « F.U.U » pour « Fuck You Up » qui clôture l’album en beauté Le ton est donné avec ce trio infernal qui fait beaucoup de bruit !