Willy Ronis by Willy Ronis (Willy Ronis)

note: 5Un must ! Caro, bibliothécaire - 18 septembre 2019

Ce livre retrace toute la carrière de Willy Ronis, un des plus grands photographes du XXe siècle. Chaque image est [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Oeuvre non trouvée

note: 4Un vrai plaisir ce petit roman. Janine - 4 novembre 2014

Au début , on se dit que c'est une histoire gentillette, genre vie au jour le jour, suite d'anecdotes amusantes.
Mais avec un gros plus : ça se passe dans un pays où nous avons (pour la plupart) tout à découvrir. La vie dans cette région de Norvège, entre montagne et fjord, ne ressemble guère à la nôtre. Et les enfants ont une liberté que nous ne connaissons plus en France depuis longtemps.
Tonje, 10 ans, va seule à peu près où elle veut, aussi bien en montagne que prendre le ferry ou entrer chez les voisins.
Et puis peu à peu, on entre dans une histoire de famille, de secrets en non-dits, et ça devient encore plus intéressant.
Avec la petite Tonje, qui est peut-être une "petite terreur", mais qui a tant d'affection et d'amitié à donner.

Quelques petits points de traduction m'ont un peu perturbée.
Tout au long du livre, Tonje est qualifiée de "petite furie"
Pourquoi le titre est-il "la petite terreur ..."
Et "fier comme un bar-tabac" (à vérifier) m'a vraiment laissée perplexe.
En France, il arrive semble-t-il que l'expression Fier comme Artaban soit ainsi curieusement déformée par erreur ; mais de la part d'un traducteur ? Est-ce de l'humour, une traduction d'une phrase aussi malvenue en Suédois ?
A part ces petits détails, une lecture que je recommande vraiment, tout comme la précédente "Cascades et gaufres à gogo".