Flipette & Vénère (Lucrèce Andreae)

note: 5Deux soeurs, deux vies...une excellente BD Solange, bibliothéca - 30 juin 2020

Au travers de quelques trois cent pages colorées, nous assistons à l’incursion de Clara, une photographe en devenir, dans la [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle
 

Facebook L'Empreinte


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

L'aile des vierges (Laurence Peyrin)

note: 4Portrait, d'une femme libre Nathalie bibliothécaire - 13 mai 2020

Lorsque son mari décède, Maggie se retrouve veuve à 26 ans. Elle entre au service de la famille Lyons-Thorpe avec beaucoup de réticence, elle, petite-fille et fille de femmes de caractère, suffragettes et féministes convaincues. Elle aurait tant aimé devenir médecin. La vie au château est loin de ses principes sociaux progressistes et égalitaires. Sa détermination, sa langue bien pendue la font remarquer auprès du maître des lieux, John Lyons-Thorpe qui voit en celle jeune domestique tout ce qu’il aimerait être : libre. Une liaison passionnée nait entre eux et à cause d’une promesse qu’elle ne peut pas tenir, Maggie s’enfuit et par pour l’Amérique où un nouveau destin l’attend. Entre 2 polars, voilà une lecture bien agréable. En incorrigible sentimentale que je suis, je me suis laissée embarquer par cette héroïne même si parfois les ficelles étaient un peu grosses.
J’ai particulièrement aimé l’ambiance à la Downton abbey dans laquelle le lecteur plonge au début du roman.