Les simples (Yannick Grannec)

note: 4Les simples de Yannick Grannec ZENATTITUDE - 21 septembre 2020

Belle écriture. Roman révélateur de ce que pouvait être l'atmosphère des abbayes en 1584...L'écriture de l'épilogue m'a un peu déçu [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle
 

Facebook L'Empreinte


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Une femme en contre-jour (Gaëlle Josse)

note: 5Portrait sensible SYLVIE, bibliothécaire - 18 octobre 2019

Voici le nouveau roman de Gaëlle Josse, cette excellente auteure, gagnante du dernier prix Passerelle avec une « longue impatience ».
Ce court roman dresse le portrait de Vivian Maier, gouvernante, nourrice et surtout photographe amateur qui vécut sa passion toute sa vie, accumulant des milliers de négatifs. Elle ne fut jamais reconnue de son vivant et meurt en 2009 dans un dénuement qui ne lui permettait plus de payer la location du garde meuble qui abritait ses photographies. Ces cartons furent redécouverts, par hasard, par un amateur de photographie qui reconnut rapidement la valeur de ces dernières. Son talent est aujourd’hui unanimement reconnu dans le monde entier et ses photos font l’objet de nombreuses expositions.
Avec le talent qu’on lui connait, Gaëlle Josse dévoile par touches sensibles une femme portée et obsédée par son art malgré l’anonymat et sa condition extrêmement modeste. Elle jette sur ce destin troublant, un regard aigu et intense. Mais c’est sans doute qu’elle voit dans ce personnage de femme et sur son exigence envers son art, un lien, une correspondance avec son propre travail d’écrivain.
Bien plus qu’une biographie, c’est une conception du travail de l’artiste qui est décrite ici, modeste, tenace. Cet art révélé c’est l’adhésion d’une vie.