Twelve nudes (Ezra Furman)

note: 5Si vous cherchez un disque défouloir cet album est pour vous ! STEPHANIE, discothécaire - 30 novembre 2019

Ce nouvel album d’Ezra Furman démarre « sur les chapeaux de roue » avec un premier morceau ironiquement intitulé « [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

One more time with feeling (Nick Cave)

note: 4C'est ainsi que les hommes survivent François - 10 février 2018

Les premières minutes, la caméra scrute Nick Cave, tente de le faire rentrer dans le cadre, de le faire interagir, au risque du harcèlement, voire de l'indécence. L'homme se prête au jeu à contrecoeur, agacé, mais on sait qu'il a bien d'autres soucis en tête. Enfin il s'asseoit derrière son piano... et tout prend de la hauteur. La douloureuse reprise du travail créatif avec la présence salvatrice de son vieux complice Warren Ellis, les confidences d'une poignante franchise sur le naufrage émotionnel qu'il est en train de vivre... tout commence à se résoudre, à se sublimer à travers la musique. On sent que c'est fragile, incertain, mais c'est bien là ; et quand l'autre fils, le jumeau bien vivant, vient visiter le studio, on voit comment la vie va peut-être pouvoir continuer pour cette famille. Oui, c'est ainsi que l'on peut survivre, et Monsieur Nick Cave est un grand poète.