Les inconsolés (Minh Tran Huy)

note: 5Une héroïne entre deux mondes Nathalie bibliothécaire - 26 mai 2020

Le château d’Etambel a abrité l’une des plus belles histoires d’amour, tragique mais magnifique. Aujourd’hui, il ne reste plus grand-chose [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle
 

Facebook L'Empreinte


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Les rêveurs (Isabelle Carré)

note: 5Un récit vibrant et poétique Guy, bibliothécaire - 10 avril 2018

Isabelle Carré, nous raconte son enfance dans les années 70. Lucide et inspirée, avec une écriture délicate, elle renoue les fils de la mémoire. La narration navigue au fil des chapitres entre les époques, les personnages et les points de vue sans que jamais le lecteur ne s’égare. Son enfance et son adolescence sont pleines de rêves pour échapper à une réalité parfois difficile à supporter. Nous la suivons discrète et souvent incomprise par des parents qui se débattent dans leur vie. Ils ont un problème d’identité et ne sont pas toujours à la hauteur en termes d’éducation. Dans cette famille un peu égarée, elle cherche sa place. Heureusement, l’imagination l’aide à s’abstraire de ce monde d’adultes immatures. Son large sourire cache des tourments plus profonds que le théâtre parviendra à lui faire dépasser. J’appréciais déjà l’actrice et je dois avouer que la romancière m’a touché. Elle se confie avec une grande simplicité de ton, sans pathos, ni jugement de valeur. Dans un récit vibrant et poétique, elle nous fait cadeau de ses blessures, de ses failles qui l’ont aidée à grandir.