La lettre d'amour interdite (Lucinda Riley)

note: 4la lettre d'amour interdite Brigitte - 23 juillet 2020

Un récit prenant. Les histoires dans l'histoire font que j'ai mis un moment avant de comprendre l'entièreté du "secret". [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle
 

Facebook L'Empreinte


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

1958 (Blick Bassy)

note: 5Le retour très réussi de Blick Bassy ! STEPHANIE, discothécaire - 11 juillet 2019

Après le superbe album « Ako » en 2015, dédié au bluesman afro-américain Skip James, Blick Bassy est de retour. Le musicien a décidé de célébrer Ruben Um Nyobè, leader indépendantiste camerounais, assassiné il y a plus de 60 ans en 1958 (d’où le nom de l’album). Un bel hommage qui au-delà de la musique invite à s’interroger sur l’histoire du Cameroun et, de manière plus générale, sur la colonisation. Né au Cameroun et installé en France depuis 2005 Blick Bassy souhaite rendre hommage à la culture bassa et souligner l’importance des traditions. L’émotion est omniprésente sur tout l’album avec des titres « Ngwa » ou « Pochë » particulièrement émouvants. C’est un réel plaisir de retrouver la voix douce, captivante et les arrangements folk-blues subtils de ce musicien.