Les inconsolés (Minh Tran Huy)

note: 5Une héroïne entre deux mondes Nathalie bibliothécaire - 26 mai 2020

Le château d’Etambel a abrité l’une des plus belles histoires d’amour, tragique mais magnifique. Aujourd’hui, il ne reste plus grand-chose [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle
 

Facebook L'Empreinte


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Not waving, but drowning (Loyle Carner)

note: 5Un flow calme et de belles instrus... Julie, bibliothécaire - 12 septembre 2019

Le rappeur anglais signe ici son deuxième album : du hip-hop posé, un flow calme avec de belles instrus sur chaque morceau. Loyle Carner raconte en toute simplicité des moments de sa vie, et n’hésite pas à adresser de doux messages à ses proches : sa mère avec le premier titre « Dear Jean ». Les titres s’enchaînent et on retient la présence de guests tels que Jordan Rakei sur l’excellent « Ottolenghi » ou encore Jorja Smith sur « Loose ends ». Un rap poétique, proche du parlé comme sur le très beau « Krispy » et son superbe solo au bugle. En bref, un album à ne pas laisser de côté.