Adam (Touzani Maryam)

note: 1Adam ELIANE - 31 mai 2020

magnifique, et plein de finesse... à voir.

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle
 

Facebook L'Empreinte


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Immanent fire (Emily Jane White)

note: 5Un album folk redoutable... Julie, bibliothécaire - 12 février 2020

Impossible de rester insensible à la voix magnifique d’Emily Jane White. Une voix à la fois douce et puissante, mise en valeur par des arrangements sobres. Pour son sixième album, l’artiste aborde principalement la destruction de la nature par l’homme… Ses mélodies folk sont d’une efficacité redoutable : qu’il s’agisse de la douce mélodie au piano sur « Dew », ou encore des cordes sur « Washed away ». Le calme général du disque est parfois bousculé par de très beaux morceaux, plus épiques tels que « Drowed » ou encore le dernier et sublime titre « The gates at the end », qui conclut parfaitement l’album avec son ambiance à la fois grave et d’une remarquable délicatesse. Emily Jane White nous ensorcelle, et on en redemande !