Twelve nudes (Ezra Furman)

note: 5Si vous cherchez un disque défouloir cet album est pour vous ! STEPHANIE, discothécaire - 30 novembre 2019

Ce nouvel album d’Ezra Furman démarre « sur les chapeaux de roue » avec un premier morceau ironiquement intitulé « [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

L'amie prodigieuse n° 4
L'enfant perdue (Elena Ferrante)

note: 4MISE EN ABIME DOMINIQUE - 6 avril 2018

Au bout de 2000 pages, ressurgit, plus d'un demi siècle plus tard, les deux poupées disparues dans les ténèbres de la cave d'un "parrain" redouté. On se demande si elles ne sont pas transpercées d'aiguilles, tant elles semblent être le double d'Elena et de son ami prodigieuse Lila, au vu de tous les malheurs qu'elles ont dû affronter.
L'auteure est une spécialiste du dédoublement, Elena Ferrante, s'est longtemps dissimulée derrière ce patronyme, on sait aujourd'hui qu'il s'agit d'Anita Raja. Elena est aussi le prénom de son héroîne qui dans son roman est-elle-même romancière! Enfin, elle est partagée entre sa brillante carrière littéraire qui l'arrachera du milieu sordide où elle est née, et son désir de revenir dans ces ruelles populaires de Naples d'où son alter-ego Lila n'a jamais décollé. Seule la trahison d'un sermon (ne pas raconter l'intime de leur enfance) mettra fin à cette amitié aux allures d'envoutement, chargé de sortilèges. Le malpropre de la littérature?