Flipette & Vénère (Lucrèce Andreae)

note: 5Deux soeurs, deux vies...une excellente BD Solange, bibliothéca - 30 juin 2020

Au travers de quelques trois cent pages colorées, nous assistons à l’incursion de Clara, une photographe en devenir, dans la [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle
 

Facebook L'Empreinte


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

InBach (Arandel)

note: 4Bach to the future Bastien, discothécaire - 20 avril 2020

La musique de Jean-Sébastien Bach est jouée depuis plus de 200 ans et fascine universellement. Dans les années 60, ce répertoire se confrontait déjà à d’autres musiques : on pensera aux arrangements pour trio jazz de Jacques Loussier ou de ceux pour synthétiseur modulaire Moog par Wendy Carlos. Aujourd’hui, c’est le multi-instrumentiste lyonnais Arandel qui lui rend hommage avec un disque ambitieux et riche, aidé par l’instrumentarium fabuleux du musée de la musique de Paris et d’excellentes collaborations musicales. Ainsi vous pourrez entendre les rares sonorités d’une ondioline, d’un stroviol ou d’un clavitimbre, croiser le violoncelliste Gaspar Claus, la chanteuse Barabara Carlotti, le pianiste Wilhem Latchoumia ou encore Thomas Bloch au cristal Baschet. Entre l’émotion pop et l’admiration savante d’un patrimoine musical, Arandel configure cette multitude d’enregistrements avec poésie, respect et audace. Le livret sur la genèse du projet est éclairant et vous donnera un relief supplémentaire pour découvrir ce très beau disque.