L' art de la défaite (Batlik)

note: 5Un disque brillant aussi bien dans le fond que dans la forme ! STEPHANIE, discothécaire - 30 novembre 2019

Batlik est un chanteur que j’affectionne particulièrement et qui n’est malheureusement pas assez « reconnu ». Pourtant cet artiste auteur, [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Tout dort paisiblement, sauf l'amour (Claude Pujade-Renaud)

note: 5Emouvant ! Nathalie bibliothécaire - 26 mai 2016

Regine Olsen a été fiancée pendant un an à Soren Kierkegaard. Lorsqu’il a rompu les fiançailles, elle était dévastée. Elle a épousé quelques années plus tard Frederik Schlegel, son précepteur à peine plus âgé qu’elle. Regine vit dans les Antilles danoises lorsqu’elle apprend la mort de son amour de jeunesse, Soren Kierkegaard. Elle ne l’a jamais oublié mais ce décès va être l’occasion de revenir sur ces années où elle l’a fréquenté, où elle a essayé de comprendre pourquoi il avait rompu leurs fiançailles. Son histoire familiale n’était pas étrangère à cette décision mais cela elle ne l’avait pas compris. Elle va également relire, avec un autre regard, ses œuvres et tenter comprendre sa décision. Lorsqu’elle revient à Copenhague avec son mari, elle retrouve les traces de son passé. Ce roman permet au fil des pages de cerner la personnalité complexe du philosophe danois.
Émouvant, notamment lorsque Regine songe à certains moments de son existence, ce roman met à nouveau en page des amours malheureuses.