L' art de la défaite (Batlik)

note: 5Un disque brillant aussi bien dans le fond que dans la forme ! STEPHANIE, discothécaire - 30 novembre 2019

Batlik est un chanteur que j’affectionne particulièrement et qui n’est malheureusement pas assez « reconnu ». Pourtant cet artiste auteur, [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Animaux solitaires (Bruce Holbert)

note: 1Dubitative ! Nathalie bibliothécaire - 2 février 2016

Plusieurs Indiens ont été retrouvés assassinés de façon particulièrement violente avec une mise en scène qui laisse à penser qu’il s’agit d’un tueur en série. L’ancien shérif Strawl semble être le seul à pouvoir résoudre ces multiples meurtres. Il abandonne alors volontiers son statut de retraité pour reprendre l’insigne et le pouvoir qui va avec. Avec ses méthodes peu orthodoxes, la chasse à l’homme peut commencer. Me voilà bien dubitative quant à ce roman. Convaincue de la qualité de celui-ci à cause de son éditeur et des critiques élogieuses lues dans la presse, je pensais me régaler des quelques 320 pages qui composent ce roman. Pourtant l’enquête s’achève sans que le lecteur comprenne réellement ce qui a conduit Strawl à résoudre celle-ci, la chance peut être ? Ce qui m’a dérangé le plus c’est toute la violence gratuite qui est développée tout au long du roman et dont le héros, sensé représenter un minimum de moralité, s’accommode sans une once de remords. Certes l’action se situe dans les années 30 et peut-être pourrait-on penser que ces messieurs ont encore la gâchette facile. Ou alors je vieillis !