Flipette & Vénère (Lucrèce Andreae)

note: 5Deux soeurs, deux vies...une excellente BD Solange, bibliothéca - 30 juin 2020

Au travers de quelques trois cent pages colorées, nous assistons à l’incursion de Clara, une photographe en devenir, dans la [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle
 

Facebook L'Empreinte


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Dark days + canapés (Ghostpoet)

note: 5 A découvrir absolument ! Julie, bibliothécaire - 21 février 2018

Voici le quatrième album de Obaro Ejimiwe alias Ghostpoet, qui continue de dépeindre les dérives de notre société, avec ses textes sombres, comme le très réussi et explicite « Freak Show ». Naviguant vers le trip-hop, sa musique anxiogène et angoissante nous ensorcelle complètement. Et pour cet album, l’artiste a fait appel à un groupe : ses textes sont ainsi accompagnés par de vrais instruments : à l’image de « Immigrant boogie » et de sa guitare hypnotique qui accompagne sa poésie tragique. L’album se termine par « End Times », morceau presque rock-new wave, où la voix grave de Ghostpoet semble se détacher pour n’être plus qu’un improbable écho déformé… L’artiste touche à tous les genres pour créer son univers…