Les inconsolés (Minh Tran Huy)

note: 5Une héroïne entre deux mondes Nathalie bibliothécaire - 26 mai 2020

Le château d’Etambel a abrité l’une des plus belles histoires d’amour, tragique mais magnifique. Aujourd’hui, il ne reste plus grand-chose [...]

Nous suivre

Facebook Médiathèques Valence Romans Agglo


Facebook Médiathèques Valence


Facebook Passerelle
 

Facebook L'Empreinte


Facebook Flickr commons

Partager "Nous suivre" sur facebookPartager "Nous suivre" sur twitterLien permanent
AccueilCritiques rédigées par GILLES

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par GILLES

 

Astérix n° 38
La fille de Vercingétorix (Jean-Yves Ferri)

note: 1Prolix GILLES - 4 avril 2020

Didier Conrad (auteur de la très bonne série Les Innommables) a très bien su adapter son dessin à l'univers d'Astérix. En revanche, la qualité des scénarios de René Goscinny n'a jamais été égalée. Depuis Astérix chez les belges, la série est décevante. Hergé a évité cet écueil en interdisant toute suite à son oeuvre.

Drummerz (Franck Vaillant)

note: 5Vas y Francky GILLES - 21 mars 2020

L'idée de Franck Vaillant a été de rejouer des morceaux de batteurs, compositeurs. Simples ou plus sophistiqués, ces bases servent de tremplins au trio. Pari réussi.

J'ai pas volé Pétain (Bruno Heitz)

note: 5Polar rural GILLES - 21 mars 2020

Du polar rural français des années 60. Bruno Heitz maîtrise son sujet et l'époque. Dessin simple, presque naïf mais efficace. Ambiance originale, on s'y croirait !

L'asperge (Sarah Morant)

note: 5Asperger GILLES - 21 mars 2020

Le syndrome d'Asperger est aussi très bien abordé avec la BD La différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez.

A la recherche de Vivian Maier (John Maloof)

note: 5Roman-photo GILLES - 21 mars 2020

Si le cheminement de Vivian Maier vous a passionné, vous pouvez l'approfondir avec la lecture du roman de Gaëlle Josse, Une femme en contre-jour.

Formica (Fabcaro)

note: 5Formica-ble GILLES - 18 mars 2020

Humour décalé. Les situations quotidiennes partent en vrille et deviennent ubuesques. Si le quotidien vous convient, abstenez-vous !

Une aventure de John Difool n° 1
L'Incal noir (Alexandro Jodorowsky)

note: 5In-call GILLES - 18 mars 2020

Bourré de symboles, Jodo s'en donne a coeur joie et Moebius y exprime tout son talent. L'épopée S-F en 6 albums a donné naissance à 7 séries mais reste, à mon goût et de très loin, inégalée.

Un an (Jean Echenoz)

note: 4"Si nous ne nous perdions pas, nous serions perdus" GILLES - 18 mars 2020

Victoire fuit Paris. Un an d'errance et de galère. Intrigue mystérieuse mais le style Echenoz est là, et c'est l'essentiel. L'histoire se croise avec "je m'en vais" du même auteur.

Après la vie (Lucas Belvaux)

note: 5Bravo Belvaux ! GILLES - 17 mars 2020

Trilogie avec Cavale et Un couple épatant. Le pari osé et réussi de Lucas Belvaux de réaliser 3 films dont le genre (polar, comédie...) et le point de vue sont différents à chaque volet.

She's so lovely (Nick Cassavetes)

note: 3Penn maxi male GILLES - 17 mars 2020

Prix d'interprétation masculine à Cannes en 1997 pour Sean Penn. Robin Wright Penn y est adorable (so lovely).

L'art invisible (Scott McCloud)

note: 5L'art invisible de Scott McCloud GILLES - 1 mars 2020

The référence. A lire et à relire. Parcourt les différents courants, techniques de la BD. Indispensable !

En liberté ! (Pierre Salvadori)

note: 5En liberté ! GILLES - 27 février 2020

Salvadori en liberté totale, joue avec le scénario, l'humour, le truculent et le spectateur. Excellente prestation de Pio Marmaï. Enfin une comédie qui fait rire !

Un jour sans (Rémy Benjamin)

note: 3Un jour sans GILLES - 27 février 2020

Scénario sympathique, très beau travail de la couleur (du même scénariste). Un vocabulaire emprunté à l'époque aurait été un plus.

Retour Haut